Print Friendly, PDF & Email

Officiellement, c’est à Nantes, le 12 février 1918, que le jazz (appelé jais, à l’époque) a fait son entrée en Europe. L’orchestre du 369ème régiment d’infanterie américain est crédité de cette « première ».

Il faut tout de même nuancer. Des compositeurs européens, et notamment français, avaient déjà utilisé des rythmes syncopés dans leurs oeuvres. Ainsi, Claude Debussy a écrit deux pièces pour piano, « Le Petite Nègre » et « Golliwog’s Cakewalk« , datant de 1913, avant guerre et bien avant qu’il soit question de l’entrée en guerre des USA !

Les spécialistes ne trouvent pas d’accord pour situer la naissance réelle du jazz. Il est né du gospel (musique religieuse datant de la fin du 18ème siècle) et des orchestres de danses, parmi lesquels Louis Armstrong se distinguait par sa virtuosité dans l’improvisation.

Cette musique typiquement issue des milieux noirs américains a connu deux ironies : elle fut connue en Europe, grâce à une composition d’Irving Berlin, un musicien juif américain, auteur de l’Alexander’s Ragtime Band (1911). Et le premier disque de jazz, gravé en 1917, fut l’oeuvre d’un orchestre formé de musiciens uniformément blancs, l’Original Dixieland Jass Band !

Commentaires