Print Friendly, PDF & Email

Le Peuple a été le premier médias a révéler la bizarrerie, pour ne pas dire le scandale des allocations familiales payées à l’étranger. Cela nous a valu les insultes et le mépris des médias subsidiés qui ont avancé leur « travail journalistique ». Qui avait tout faux et usait même de mensonges. Bravo, les « journalistes » !

Famifed, agence fédérale pour les allocations familiales a publié les chiffres exacts (voir :www.famifed.be/).

C’est ainsi que l’on apprend que 63.422 enfants vivant à l’étranger reçoivent un total de 121 millions d’euros tous les ans. « La plupart de ces enfants vivent en France et aux Pays-Bas« , se sent obligée de préciser Famifed. Il s’agit des fils et filles de travailleurs occupés en Belgique et y bénéficiant de prestations sociales en Belgique, tandis que leurs enfants résident à l’étranger.

Reste que les cas de fraudes, notamment avec les pays du Maghreb, ne sont pas rares. Ils ont été dénoncés en Allemagne (voir notre article : 600 millions d’allocations détournées vers l’étranger).

Parmi les bénéficiaires des largesses belges, on trouve aussi des fonctionnaires et des parlementaires européens, dont on se demande s’ils vraiment besoin d’allocations familiales…

Rappelons que chacun des 751 parlementaires européens gagne 12.826,05 euros brut par mois, salaire, frais, indemnités compris.

Au total, il est urgent de revoir les modalités d’attribution des allocs à l’étranger. Au point où en sont les finances de l’Etat (la dette publique, au 21 août, approche des 430 milliards d’euros – voir : https://www.compteur.net/compteur-dette-belgique/), le moindre million vaut son pesant d’or. 

 

 

Commentaires