Print Friendly, PDF & Email

Les ministres Ecolo Jean-Marc Nollet et Philippe Henry ont annoncé en conférence de presse l’abandon de leur carte éolienne. Sur les 262 communes wallonnes, 114 ont rendu un avis dont 60 % étaient… négatifs. Pour Vents de raison, qui milite contre l’implantation d’éoliennes, le gouvernement wallon ne dit pas tout.

eoliennes_2_1080Selon l’association, « outre les 3.800 lettres adressées directement à l’administration wallonne, des dizaines de milliers de citoyens ont écrit à leurs communes respectives. Bien que l’analyse des chiffres soit encore en cours, il s’agit certainement de 25.000 à 30.000 courriers ». Cette information a été tue par les ministres écologistes qui ne semblent vouloir souffrir d’un tel désaveu.

Moins de 500 lettres auraient été favorables à la carte éolienne, « en contradiction flagrante avec les résultats de sondages publiés par la fédération EDORA annonçant que plus de 90 % des citoyens sont favorables à l’éolien industriel ». Jean-Marc Nollet et Philippe Henry semblent de plus en plus mal à l’aise à devoir justifier leur politique calamiteuse.

C’est en réalité un vent salvateur qui a balayé les velléités vertes. Ecolo ne pourra plus dénier le souffle populaire. Les éoliennes représentent actuellement un gouffre financier dont les citoyens et les entreprises devront payer le prix. De surcroît, ces monstres modernes compromettent l’intemporalité et la beauté de nos villages.

GREGORY BRUEL

Commentaires