Print Friendly, PDF & Email

Il y a des juges qui osent défier le politiquement correct. Chiffres et documents à l’appui. 

En France, la fraude à la sécurité sociale par des étrangers est évaluée à environ 10  %.

Malgré l’absence de chiffres et d’enquêtes pour les régions bruxelloise et wallonne, on peut en déduire que le pourcentage ne doit pas être sensiblement différent chez nous.

Pourquoi ? Parce que la majorité des fraudeurs en France sont originaires de pays (Maroc, Algérie, Afrique noire…) représentés majoritairement en Belgique.

Ces pays émettent des documents d’identité facilement falsifiables – ce qui explique que leurs détenteurs ne sont pas nécessairement originaires de ces pays. Mais ils n’en restent pas moins des fraudeurs.

Ces fraudes s’élèvent, en France, à 14 milliards d’euros. Ce n’est pas rien. Qu’en est-il en Belgique ? Impossible de le savoir. Chaque région possède ses propres méthodes de comptage ; le politiquement correct interdit de dévoiler l’origine des bon éficiaires de la sécurité sociale.

Compte-tenu de l’état désastreux des caisses de sécurité sociale (en n’oubliant la quasi faillite de nombreux CPAS), il est plus que temps d’effectuer in cadastre des aides sociales. C’est une question de justice. Et cela permettrait de désamorcer nombre d’idées fausses. 

A.D.

Commentaires