Print Friendly, PDF & Email

Les Nations Unies ont décidé que le souvenir des victimes de la Shoah faisait l’objet de cérémonies contre l’oubli, le 27 janvier de chaque année

Il en sera ainsi ce dimanche 27 janvier, à Bruxelles et dans les capitales européennes et américaines.

C’est pour nous l’occasion d’honorer la mémoire de héros, qui ont sauvé des vies ou refusé de fermer les yeux sur l’horreur qui traversa l’Europe, pendant que les nationaux-socialistes y régnaient. En voici un exemple : sir NicholasWinton sauva des centaines d’enfants juifs de Tchécoslovaquie. Il les retrouva dans cette émission de la BBC particulièrement émouvante :

Et comment ne pas admirer le courage du Polonais Janusz Korczak qui refusa d’abandonner des enfants juifs envoyés aux chambres à gaz de Treblinka

Voici encore un témoignage consacré à quelques-uns des Belges qui sauvèrent des vies :


Il y en eut tant d’autres… Ces « justes parmi les nations » (ils furent 1.731 en Belgique) doivent rester dans nos mémoires, au côté de celles et ceux qui périrent pour le seul crime d’appartenir à une religion ou un mouvement de pensée.

Au moment où dans le procès d’un terroriste, des avocat.e.s déversent un antisémitisme ignoble, il n’est pas superflu d’entretenir la mémoire de la Shoah, avec le faible espoir que tout cela ne se reproduirait plus…

Bien qu’appartenant à l’Histoire, ces images restent universelles et n’aurons jamais d’âge. Car les horreurs réapparaissent à tout moment. Face à l’innommable, aurons-nous le courage de ces héros ?

D.K.

Commentaires