Print Friendly

La DH évoque ce vendredi une réponse du ministre de la Justice Koen Geens au jeune député MR Gautier Calomne : les « bancs d’épreuve » du pays, gérés par la police fédérale, ont détruit quelques 11.542 armes en 2016. Et dans ce nombre, il n’y a que 415 armes abandonnées par des citoyens…

C’est énorme et confirme la position de plaque tournante de la Belgique dans le trafic international d’armes. Comme le dit le conseiller communal de Verviers Bruno Berrendorf (Parti Populaire), « à Verviers vous vous procurez une kalachnikov en 24 heures »… L’année précédente, c’était encore pire : 20.447 pièces saisies et confisquées, pour 1.919 remises par des citoyens.

La loi Onkelinx sur les armes, désarme les honnêtes gens et n’a aucune efficacité sur les circuits criminels. Une loi à mettre à la poubelle immédiatement

Comme l’écrit le ministre Geens, la destruction et la neutralisation d’armes à feu illégales contribuent directement à renforcer la sécurité des citoyens ».

A côté de cela, il y a un autre problème : le fait que les gouvernements successifs et l’Union européenne veulent à tout prix désarmer les citoyens honnêtes, qui veulent une arme pour pouvoir se défendre. Même un spray au poivre est interdit ; pourtant ces sprays au poivre sont bien utiles pour rassurer les femmes qui doivent circuler seules en rue le soir. Et lorsque vous vous ferez attaquer en ouvrant votre porte, le truand qui vous enverra un jet de poivre au visage, en aura lui, des sprays au poivre pour vous agresser !

Les truands doivent être désarmés, pas les honnêtes gens. La loi Onkelinx est faite pour empêcher les citoyens de se défendre. N’essayez pas d’obtenir un permis de détention d’arme pour votre protection. Ce sera refusé. Seule manière : déclarer que vous voulez faire du tir sportif. On en est là. Parmi ses propositions, le Parti Populaire demande une suppression de la loi Onkelinx et l’autorisation, moyennant certaines conditions, pour les citoyens honnêtes de détenir une arme

C.T.

Commentaires