Print Friendly, PDF & Email

Le cabinet de Jan Jambon (N-VA) a révélé les chiffres. En 2017, 36.589 migrants ont obtenu une carte d’identité belge. Une augmentation de 15 % par rapport à 2016.

Il faut bien en convenir : la politique du gouvernement, qui se dit « ferme » à l’égard des migrants, présente des couacs à l’allumage.

52 % de ces naturalisations concernent la Flandre ; 30 %, la région bruxelloise ; 18 %, la Wallonie. Manifestement, les migrants choisissent la région la plus riche, et celle où se présentent le plus d’opportunités d’emploi.

Même si toutes ces naturalisations ne concernent pas que des musulmans, on peut se poser des questions sur l’opportunité de distribuer des documents d’identité belges comme des cartes Panini. Et à raison de 36.589 unités !

Le gouvernement actuel se montre incapable de repérer les terroristes infiltrés dans les vagues de migrants déferlant sur l’Europe. Des signes inquiétants sont donnés par nos excellences : Didier Reynders (MR) plaident la cause d’un terroriste condamné à mort en Irak ; Koen Geens (CD&V) voulant aller chercher les épouses et enfants de djihadistes encore en Syrie et en Irak ; Charles Michel (MR) prenant fait et cause pour des illégaux…

Tout cela laisse présager une nouvelle augmentation dans la distribution des cartes d’identités aux nouveaux Belges.

Commentaires