Print Friendly, PDF & Email

Sur 256 boucheries et charcuteries, en Région bruxelloise, 154 sont homologuées « halal« , soit 55 %. Dans le domaine de la viande, le multiculturel, c’est raté.

Le décompte a été publié par la DH, relayée par Le Soir. L’information est servie brute, comme un quartier de viande. « Plus de la moitié de ces 256 boucheries bruxelloises ne proposent pas de préparations à base de porcs » constate Le Soir. 

Le multiculturel n’existe pas

Apportons quelques précisions :

  • Pour acquérir la certification halal, le commerçant (depuis le boucher jusqu’à Toblerone) doit verser une certaine somme à un imam qui délivre le document ad hoc. Cette somme est très variable, mais on sait qu’une partie de cet argent aboutit dans les caisses de groupements radicalisés.
  • Les musulmans ne mangent pas tous les organes d’un animal. Ceux-ci aboutissent dans le circuit non-halal. Les non-musulmans consomment du halal, sans que cela leur soit précisé. Mais l’argent des certificats halal a été versé aux organisations radicalisées, comme l’explique le reportage français ci-dessous :

  • Malgré les conditions d’hygiène souvent déplorables, l’AFSCA (Agence Fédérale pour le Suivi de la Chaîne Alimentaire) se montre étrangement peu regardante, alors qu’elle est féroce à l’égard de boucheries non halal. Reportage ci-dessous :

  • Les 55 % de boucheries halal à Bruxelles, c’est la démonstration de la faillite du multiculturel. Dans certains quartiers (pas seulement à Bruxelles : Charleroi, Verviers et d’autres villes wallonnes sont frappées du même fléau), il n’est plus possible de trouver une tranche de jambon. Imaginons la situation inverse : 55 % de boucheries non halal. C’est alors que les champions du multiculturel hurleraient à la discrimination, voire au « racisme ».
  • Et oublions pas que la viande halal, c’est cette barbarie :

Le halal est donc dangereux pour notre santé et notre sécurité. Mais à Bruxelles, les autorités s’en moquent et abandonnent les populations non-musulmanes à leur triste sort.

 
A.D.

Commentaires