Print Friendly

Les Etats-Unis ont annoncé qu’ils quittent l’UNESCO (Organisation des Nations Unis pour l’éducation, la science et la culture. Motif : cette organisation est anti-israélienne. Ce qui n’est pas faux : aujourd’hui, les Nations Unies et toutes les agences qui en dépendent tombent une à une sous le contrôle des pays arabes, anti-israéliens et antisémites.

Déjà la Commission des Droits de l’Homme des Nations Unies se voit dirigée par un Saoudien – un peu comme si l’association des végétariens était dirigée par le patron d’un abattoir.

Mais l’UNESCO risque d’être dirigé par un représentant du Qatar, micro-état dont on ignorait qu’il fût un phare de science, d’éducation et de culture. Regorger de pétrole et de carburant ne veut pas sire que l’on carbure du cerveau.

A l’UNESCO, dont le siège est situé à Paris, c’est l’affolement ! Les Etats-Unis étaient les plus gros contributeurs au budget de l’UNESCO. Ce qui permettait de les critiquer et les insulter à peu de frais. Au travers de cette animosité anti-américaine, c’est évidemment la civilisation qui est visée.

Si l’Europe ouvrait les yeux, elle enverrait promener l’UNESCO, cette institution née dans un but noble et démolie par des pays et des régimes aux visées médiocres.

Le Parti Populaire soutient donc la décision américaine.

Commentaires