Print Friendly, PDF & Email

Agissons ! Agissez ! Fidèle à ses convictions démocratiques, le Parti Populaire donne la priorité aux consultations populaires, destinées à faire entendre la voix du citoyen. Voici une occasion de vous exprimer sur un sujet qui marquera notre avenir et celui de nos enfants : l’énergie.

Sur le site www.pacte-energetique2050.be, les citoyens peuvent faire connaître leurs attentes en matière énergétique. La consultation se déroule du 17 octobre au 5 novembre 2017 inclus (et pas 2015 comme erronément repris sur le site en question). Les lecteurs du Peuple peuvent bien évidemment faire valoir leurs voix par rapport au futur de la politique énergétique.

Les autorités ont suffisamment subsidié les énergies dites renouvelables (solaire, éolien). Celles-ci sont intermittentes et nécessitent dès lors un back-up thermique au rendement moindre qu’une unité tournant en continu. Les subsides pour l’éolien et le solaire ont constitué une politique de Robin des Bois inversé où les pauvres subsidient les riches qui ont l’occasion de financer de tels investissements, cela suffit ! Par ailleurs, l’éolien est nuisible à certaines espèces animales et notamment aux chauve-souris.

Les autorités voudraient en outre instaurer une taxe C02 sur les énergies fossiles sans d’ailleurs faire de distinction entre le gaz naturel, le mazout et le charbon. Pourtant le gaz naturel est nettement plus propre que le mazout et le charbon. Il s’agit d’une mesure aberrante à même d’augmenter le coût du chauffage pour de nombreuses familles. Pas question de financer davantage les subsides aux énergies dites vertes avec l’argent des

consommateurs de gaz naturel et de mazout. Se chauffer à l’électricité revient en outre bien plus cher que se chauffer au gaz naturel, au mazout ou au bois. Financer le Walhalla électrique prôné par l’Union Européenne sans aucun discernement, le Peuple dit non !
Par contre, une mesure qui serait utile et à moindre coût pour les citoyens wallons et bruxellois, serait de supprimer la taxe de circulation sur les véhicules au CNG, à ne pas confondre avec LPG, comme c’est déjà le cas en Flandre.

Aux lecteurs du Peuple de faire entendre leur voix pour une politique énergétique plus efficace, plus raisonnable et moins coûteuse. Cliquons donc sur www.pacte-energetique2050.be et agissons contre le politiquement correct consistant à subsidier les énergies dites renouvelables avec l’argent de la classe moyenne au profit d’un petit nombre d’investisseurs spéculateurs.

Barbarossa

Commentaires