Print Friendly, PDF & Email

« Hij komt, hij komt! » Saint-Nicolas ira à la rencontre des enfants, ce samedi 18 novembre, sur la Grand Place de Gand. A en croire le visuel utilisé par la Ville de Gand, il ne viendra pas à dos d’âne ou de cheval, mais en pédalant ! A l’arrière de son tandem, on reconnaît Père Fouettard (Zwarte Piet), devenu blanc (Roete Piet) et affublé d’une tâche de suie.

Le Secrétaire d’Etat à l’Asile et la Migration a pris à partie les écolos (Groen, en coalition avec les socialistes du Sp.a à Gand), qui promettent aux électeurs « plus de respect et d’attention pour l’environnement » et leur servent en retour du « politiquement correct ».

A Bruges, ne dites plus « marché de Noël »

Cette controverse survient une semaine après l’annonce par la ville de Bruges d’un « marché d’Hiver » (wintermarkt) à la place du traditionnel marché de Noël. Le sénateur N-VA Pol Van Den Driessche s’était aussi indigné sur Twitter : « C’est incroyable de voir comment certains veulent voir disparaître nos traditions les plus anciennes au nom du soi-disant concept de ‘tolérance' »


Et en Wallonie ?

La ville de Bruxelles, avec ses « Plaisirs d’Hiver », fait figure d’exemple pour les laïcs et la gauche. Toutefois, la Wallonie semble résister à la sécularisation forcée : Liège conserve son traditionnel marché de Noël, ainsi que Namur. En revanche, à Mons, le marché s’appelle « Cœur en Neige ».

Commentaires