Print Friendly, PDF & Email

Le terroriste Salah Abdeslam, toujours « présumé » terroriste, des attentats du 13 novembre 2015, aurait bénéficié de l’aide involontaire d’une organisation humanitaire venant en aide aux migrants, alors qu’il se rendait en Hongrie pour ramener des islamistes en France. Cette information montrent encore à quel point ces ONG peuvent être néfastes, et combien des naïfs comme Richard Miller(MR) jouent le rôle d’idiots utiles pour le terrorisme islamiste.

Salah Abdeslam serait allé chercher plus de 10 terroristes, cachés parmi les migrants, venant de Turquie et de Grèce jusqu’à Budapest

La publication hongroise, relayée par RT, explique qu’entre l’été 2015 et le printemps 2016, Salah Abdeslam aurait convoyé pas moins de treize terroristes (!) formés par l’Etat islamique (EI) depuis Budapest. Il aurait eu pour tâche de récupérer des complices aux abords de la gare internationale de Budapest.

Parmi eux, selon le journal hongrois, trois membres du commando du Bataclan de nationalité française : Omar Ismaël Mostefaï, Mohamed Foued-Aggad et Samy Amimour. Venus des terres irako-syriennes du djihad, ces derniers auraient été récupérés le 17 septembre 2015, après avoir réussi à pénétrer dans l’espace Schengen dissimulés au sein du flot de migrants.

La gare de Budapest aux pires moments de l’invasion, approuvée par la chancelière Merkel. Depuis, le Premier hongrois Viktor Orban a fermé hermétiquement ses frontières et refuse la politique imbécile de l’Union européenne. Il a raison.

Dans le cadre de cette besogne, Salah Abdeslam aurait été aidé par de nombreux bénévoles venant en aide aux migrants. Il aurait même séjourné à deux reprises dans l’appartement d’un membre d’une organisation humanitaire, selon Magyar Idök.

Richard Miller: des dénégations qui constituent un véritable incivisme, une mise en danger des citoyens belges, face au terrorisme.

Voilà qui contredit clairement Ecolo (Philippe Lamberts, le député européen) et le MR (Richard Miller), qui ont affirmé à plusieurs reprises par la voix de ces « experts » qu’il n’y avait pas de terroristes dans le flot des migrants arrivant par la Grèce et l’Italie!

Ces responsables politiques, par leur refus du principe de prudence, sont de véritables inciviques et devraient être considérés comme co-responsables des attentats de Paris et de Bruxelles.

Au lieu de cela, Richard Miller participe à la commission parlementaire cherchant à « établir les responsabilités » des attentats de Zaventem et Maelbeek. C’est lui qui va expliquer ce qu’il faut faire. Pathétique…

C.T.

Commentaires