Print Friendly, PDF & Email

Véronique Loute était la mère de Sammy Djedou, parti de Saint-Gilles (son lieu de résidence, pas la prison) pour la Syrie, en octobre 2012. Elle est inculpée d’avoir financé les activités terroristes de son fils, à hauteur de 65.000 euros, envoyés, via la Turquie, entre 2013 et 2015. Elle prétend avoir tout ignoré des activités militaires de son bébé chéri. On ne peut mieux se moquer de la tête des Belges.

Sammy Djedou (né de mère belge et de père ivoirien) est parti en Syrie, dès le mois d’octobre 2012. « Jamais je n’ai envoyé d’argent en me disant que c’était pour acheter des armes ou pour financer des attentas » (repris dans L’Avenir 30/8/2018 et sur https://www.rtbf.be/…/detail_la-mere-d-un-djihadiste-belge-inculpee-de-financement-du…, qui le présente comme « une maman sous le choc »…).

1. UN VRAI TERRORISTE ET UNE FAUSSE VERITE. Un mensonge bien orchestré par son avocat, Alexis Deswaef, ancien président de la Ligue des Droits de l’Homme. En effet, dès 2013, Djedou apparaît  dans des vidéos de propagande de l’Etat Islamique, une kalachnikov en bandoulière. Or, les premiers versements d’argent de Véronique Loute datent de 2013 !

Selon les services de renseignement, Sammy Djedou aurait été impliqué dans les derniers préparatifs des attentats du 22 mars à Zaventem et Maelbeek. la consultation d’ordinateurs saisis par les polices française et belge, Djedou opérait sous les pseudonymes Moussab Moussab ou Abou Moussab. Il aurait été tué, le  à Raqqa (Syrie).

ELLE FINANÇAIT LE TRRORISME ET LA RTBF EN FAIT UNE VICTIME ! Véronique Loute joue à la naïve lorsqu’elle déclare : « (J’envoyais de l’argentnà Sammy) pour qu’il puisse subvenir aux besoins de sa femme et de ses deux enfants« . Mère admirable ! Mère Courage ! Et soucieuse de la vie aisée de son fiston chéri : 65.000 euros, c’est ce que gagne un petit pensionné belge en plus de 4 ans et, dans un pays comme la Syrie, cela va jusqu’à 10 ans sans le moindre souci d’argent !

Question : que sont devenus la femme et les enfants du terroriste ? Sont-ils déjà ou vont-ils rentrer en Belgique – sous l’égide éventuelle d’Alexis Dewaef et ses complices dans les médias subventionnés, qui nous serviront une belle histoire émouvante, destinée à nous faire admettre qu’un les enfants d’un terroriste ont bien le droit de vivre avec leur mamie saint-galloise ?

Quel naïf peut croire que les 65.000 euros n’ont servi qu’à acheter des boîtes de Régilait ou des Nestlé Cerelac ? Encore une fois, les médias subventionnés donnent la parole, avec complaisance, à la famille d’un traître à la Belgique. L’Etat Islamique nous a déclaré la guerre : les « jeunes » partis rejoindre Daesh ont choisi leur camp – contre la Belgique. Ce sont donc des traîtres et il est parfaitement scandaleux d’étaler les mensonges d’une mère qui raconte n’importe quoi, alors qu’elle a dépensé 65.000 euros en faveur d’un terroriste.

A.D.  

Commentaires