Print Friendly

Ce vendredi après-midi, à 16.40 heures dans la petite ville de Turku, dans le Sud-Ouest de la Finlande, à hauteur d’Helsinki, un homme s’est attaqué à des passants en criant Allahu Akbar et en brandissant un couteau. Il a fait deux morts et des blessés, poignardés. 

Le tueur est un Marocain de 18 ans, demandeur d’asile. Il a visé uniquement des femmes.

Des témoins l’ont entendu crier Allak Akbar. D’autres ont cru entendre du Finnois, alors que c’est un demandeur d’asile de nationalité marocaine (l’asile a bon dos …) qui aurait commis un attentat en criant en finnois, l’une des langues les plus compliquées du monde ? A d’autres!

Ce qui est en tout cas scandaleux, c’est de constater que la Ministre de l’Intérieur de Finlande et les chefs de la police de Turku ont tenu une conférence de presse à 19 h. au cours de laquelle, cette dame a déclaré qu’on ne pouvait lier cet attentat à l’islamisme, en refusant de donner le nom du tueur ou sa nationalité, prétendant que les recherches étaient toujours en cours.

A cette heure, elle savait très certainement de qui il s’agissait. Ce n’est pas possible autrement. Cela a permis à toute la presse bien-pensante (RTBF et RTL aux journaux télévisés notamment), de prétendre qu’on ne connaissait pas le mobile de cette attaque et qu’elle ne devait donc pas être attribuée à l’islamisme!

On nage dans le déni le plus absolu. C’est ce qu’on appelle de la propagande inversée: le refus de dire la vérité. Une honte pour nos démocraties. Nous verrons ce dimanche combien d’organes de presse reviendront sur l’événement. Probablement aucun. Peace and love!

4 autres suspects, également demandeurs d’asile ont été arrêtés.

A Wuppertal, dans la Ruhr en Allemagne, un autre homme s’est précipité sur les clients d’un centre commercial. Il y a au moins un mort et l’homme est en fuite, activement recherché par la police allemande. Cet événement n’est pas un attentat terroriste mais un règlement de compte.

En Finlande, c’est un attentat islamiste, n’en déplaise à la ministre de l’Intérieur.

Sur une vidéo, on peut voir des gens s’enfuir en courant. L’énergumène y est visible en train de crier. La police a tiré et blessé l’individu.

 

Comment empêcher ce genre d’attentats, prônés et promus par l’Etat Islamique. C’est mission impossible pour la police. Il faut expulser préventivement tous les activistes radicaux de cette religion, c’est la seule solution.

C.T.

Commentaires