Print Friendly, PDF & Email

Samedi 27 mai : c’est le début du mois du Ramadan, fête religieuse musulmane. Ainsi en a décidé après consultation des almanachs le Conseil des Théologiens attaché à l’Exécutif des Musulmans de Belgique. Ce même Conseil des Théologiens qui avait refusé de réciter dans les mosquées belges salafistes une prière dédiée aux victimes « pas toutes musulmanes » des attentats de Maelbeek et Zaventem. La religion d’Amour a ses limites. Allah Akbar!

Passons …

Après le carnage de Manchester, ce sont des enfants chrétiens coptes qui sont massacrés en Egypte par les Islamistes.

Après le carnage de Manchester perpétré par un réseau islamiste implanté dans les murs de la ville anglaise, c’est à nouveau au tour de chrétiens coptes d’Egypte d’être ciblés par les islamistes de l’EI. Des dizaines de pèlerins coptes qui se rendaient au monastère Saint-Samuel dans la province de Minya à 200 km au sud du Caire ont été attaqués par les islamiste de l’EI le 26 mai, veille du Ramadan. Le « bilan » : 29 Coptes assassinés d’une balle dans la tête, un par un, méthodiquement : ils avaient refusé d’abjurer leur foi chrétienne et de prononcer la profession de foi islamique, la chahada : « J’atteste qu’il n’y a pas de divinité en dehors d’Allah et Muḥammad est son envoyé». 

Parmi les victimes, de très nombreux enfants selon le constat du ministère de l’intérieur égyptien. Début avril, des attentats suicide contre deux églises coptes du Caire avaient déjà fait 45 morts. Avec la « bénédiction » des salafistes et des Frères Musulmans adulés en Belgique (dont les leaders ont été formés à l’Université al-Azhar du Caire comme Hassan El-Banna, fondateur des Frères musulmans, Ahmed Yassine, cofondateur du Hamas) et l’appui d’une partie non négligeable de la population musulmane d’Egypte.

Les Coptes représentent 10% de la population égyptienne et sont en permanence victimes d’agressions, attentats, assassinats de groupes musulmans égyptiens se revendiquant d’une lecture rigoriste du Coran. Ils ont donné son nom à l’Egypte. Descendants directs des Pharaons et des Egyptiens de l’Antiquité (leur écriture a permis à Champollion le déchiffrement des hiéroglyphes), les Coptes ont rejoint l’Église d’Alexandrie de l’évangéliste Marc au premier siècle après Jésus-Christ et constituaient la population majoritaire de l’Egypte avant les invasions musulmanes du VII° siècle. L’Egypte restera majoritairement chrétienne jusqu’au XIV° siècle avant de céder sous la pression musulmane et des conversions forcées. On doit aux Coptes la création des premiers monastères de l’ère chrétienne.

Contrairement à l’attentat de Manchester, ce nouveau massacre visant les Coptes n’a pas donné lieu à des éditions spéciales de JT, à de doctes interventions d’experts, à des « Unes » des journaux occidentaux. Fait divers comme tant d’autres …

Dans le même temps, l’Etat islamiste a diffusé ses ordres pour la période pour le Ramadan, ordres qui ne sont ni plus ni moins qu’un appel à l’assassinat des « Infidèles » au nom d’Allah: « Frères musulmans en Europe qui ne pouvez rejoindre les terres de l’Etat islamique, attaquez-les (NdR : les infidèles occidentaux) dans leurs maisons, leurs marchés, sur leur chemin et dans leurs réunions » est l’ordre de mission donné aux musulmans résidant en Europe. Et d’ajouter : « Ne méprisez (sic) pas le travail. Votre ciblage des soi-disant innocents et civils est aimé par nous et le plus efficace, alors, allez-y, et obtenez-vous une grande récompense ou un martyre au Ramadan ».

A la grande mosquée du Cinquantenaire à Bruxelles, prière pour Loubna Lafquiri, la belgo-marocaine tuée dans l’attentat de la station Maelbeek. Aujourd’hui sur les sites des mosquées belges, aucune déclaration pour contrer les messages de l’Etat Islamique, à l’attention des fidèles ou des enfants musulmans. 

La rédaction a parcouru les sites des autorités du culte musulman en Belgique, des associations luttant contre l’islamophobie, de mosquées salafistes établies dans le pays. Aucun appel pour tenter de minimiser l’impact du message l’EI, aucune mise en garde à l’attention des parents musulmans qui pourraient se voir déborder par leur progéniture, aucun numéro vert pour dénoncer les velléités meurtrières de jihadistes en herbe ou de vétérans. Dommage. En 2016, plus de 400 personnes ont été tuées dans le monde et 700 autres blessées suite aux attentats menés par des islamistes pendant la période du Ramadan.

La rédaction du Peuple souhaite aux musulmans démocrates et respectueux des valeurs occidentales – dont les Droits de l’Homme – un Ramadan introspectif et ouvert sur le monde. Tout en assurant  les coptes de Belgique, dont le siège est à Louvain, de son soutien moral suite aux attaques meurtrières dont sont victimes leurs coreligionnaires en Egypte.

P.H.

Commentaires