Print Friendly

Lors du dernier attentat en France, l’homme (Farid Ikken) s’était précipité avec marteau et couteaux sur un policier devant Notre-Dame. Il avait été blessé mais est toujours vivant. C’est plus significatif qu’on ne peut le croire. Les témoignages qui parviennent d’Algérie, et plus spécialement d’Akbou, à 80 kilomètres à l’ouest de Béjaïa (ex Bougie), ville dont était originaire Farid Ikken, 40 ans, prouvent sans équivoque qu’il existe bien actuellement en France des « recruteurs » de l’État Islamiste, qu’ils œuvrent dans le cadre d’associations et de groupes communautaires. Ces infiltrés convainquent et donnent des ordres pour tuer, assassiner. Cela n’est pas près de prendre fin puisqu’aucune mesure sérieuse n’est prise pour les éradiquer.

Farid Ikken, de nationalité algérienne, l’assaillant de Notre-Dame: encore un radicalisé-minute

Comme à l’habitude, toute la famille, tous les nombreux amis, de Farid Ikken, « ne comprennent pas ». Ils ne peuvent pas croire à cette histoire que les médias français leur racontent. Sofiane Ikken, neveu de Farid et avocat, déclare : « Au début on avait cru à une erreur d’identité de l’assaillant, mais cela a été confirmé ».

Lors d’un récent séjour en Algérie, durant l’été 2016, Farid ikken aurait témoigné, toujours selon son neveu Sofiane, que « Daesch était une création de l’Occident et avait même qualifié El Baghdadi d’abruti ». Sofiane ne comprend pas un tel revirement en si peu de temps.

L’attaque au marteau: comme en Israël, les attaques à l’arme blanche pourraient se multiplier…

Farid Ikken avait créé un site d’information électronique intitulé « Béjaïa Aujourd’hui ». Il avait été le correspondant à Béjaïa du quotidien algérien « El Watan » jusqu’en décembre 2013. Il était discipliné, sérieux, compétent et s’occupait plus spécialement de questions sociales. Il n’avait – toujours selon ses proches – aucun engagement religieux et dans sa vie quotidienne seule la prière était la partie visible de sa religion musulmane. Il n’avait jamais montré de signe religieux ostentatoire.

Les images de l’agression du policier, à l’aide d’un marteau, avant que Farid ne tombe, touché par deux balles, l’une au thorax l’autre au genou, ont énormément choqué toute la France, mais aussi tous ses proches, comme l’information des médias français selon laquelle une vidéo d’allégeance à Daesch, trouvée à son domicile.

 

Comment Farid Ikken a-t-il pu, en moins d’une année, basculer vers le terrorisme, comment a-t-il pu être manipulé pour devenir un serviteur de Daesch, dans quelles circonstances et par qui ? C’est ce que cherche à comprendre la police.

Fort heureusement, il n’a pas été abattu et pourra ainsi fournir tous les renseignements susceptibles d’expliquer son geste, et permettre à nos forces de l’ordre d’intervenir pour tenter d’éviter d’autres attentats.

Mais les mesures radicales seront-elles prises par le Président français, ce gouvernement et ce ministre de l’Intérieur qui paraissent bien peu motivés pour lutter efficacement contre le terrorisme sans trop le combattre ?

C.T.

Source: http://www.dreuz.info/2017/06/11/attentat-de-notre-dame-letat-islamique-recrute-des-algeriens-en-france/

Commentaires