Print Friendly, PDF & Email

A écouter les commentaires des bien-pensants et de leur presse asservie, l’islam serait une religion « comme les autres » et, à ce titre, aurait droit à « sa place dans notre vivre ensemble ». Jusqu’à présent, les fidèles de l’islam nous ont plutôt abreuvés de démonstrations du « vivre séparés ». Et du « assassiner-massivement ». Voici un tableau récapitulatif de l’étrange vision du « vivre ensemble », développée par les musulmans. Et nous ne prendrons en compte que les années 2014 à 2018 !

24 MAI 2014. Attentat du Musée juif de Bruxelles, 4 victimes. L’auteur est arrêté à Marseille et avoue avoir combattu en Syrie, dans les rangs de l’Etat Islamique.

20 DECEMBRE 2014. Un terroriste pénètre dans un poste de police de la ville française de Tours et attaque au couteau les personnes présentes, vociférant « Allahu Akbar« . 3 blessés. Le terroriste est abattu. Il sympathisait ouvertement avec l’Etat Islamique sur les réseaux sociaux.

21 DECEMBRE 2014. A Dijon (France), un homme lance son véhicule sur une foule et fait 11 blessés, aux cris de « Allahu Akbar ». Il suivait les injonctions de l’Etat Islamique, prônant les attaques à l’aide de véhicules automobiles. Les juges gauchistes estiment qu’il s’agit d’un « déséquilibré »… sauf que ce genre d’attentat, toujours au nom de l’islam, se reproduira à mainte reprise.

26 JUIN 2015. A Sousse (Tunisie), un commando islamique tue 39 touristes, dont la majorité est d’origine allemande.

21 AOÛT 2015. A hauteur d’Arras (France), un attentat manqué dans le Thalys. Des Marines américains parviennent à neutraliser le terroriste. 3 blessés. L’attentat est revendiqué par l’Etat Islamique.

17 SEPTEMBRE 2015. Berlin, un « migrant » attaque des policiers au couteau. Il est abattu. Le terroriste avait été condamné, en 2004n pour une tentative d’assassinat du Premier ministre d’Irak. Il était lié au groupe terroriste Ansar-al-Islam.

22 OCTOBRE 2015. A Trollhättan (Suède), Un homme attaque les écoliers d’une école avec un sabre. 2 morts et plusieurs blessés. L’auteur de l’attentat est abattu par la police. On le soupçonne d’avoir eu des motivations racistes. Puisqu’il était blanc, il ne pouvait être un déséquilibré.
13 NOVEMBRE 2015. Paris, Attentats du Stade de France et au Batav-clan, entre autres. 130 morts, plus de 360 blessés. Tous les terroristes sont abattus par la police. L’assaut est revendiqué par l’Etat Islamique.
5 DECEMBRE 2015. Dans le métro londonien, un illégal attaque les passagers au couteau. 3 blessés. L’assassin raté rugit : « C’est pour la Syrie !« .
1er JANVIER 2016. A Valence (France), un homme avec son camion sur 4 soldats qui protégeaient… une mosquée. Il semble inspiré par l’Etat Islamique.
7 JANVIER 2016. A Paris, un homme agresse des policiers au couteau. L’un d’entre eux sera grièvement blessé. L’auteur hurle « Allahu Akbar« . Il est abattu par la police.
26 FEVRIER 2016. A Hanovre (Allemagne), un adolescente de 15 ans poignarde un policier pendant une opération de contrôle. Elle avait été repérée pour son intention de partir en Syrie.
22 MARS 2016. Attentats de Zaventem et du Maelbeek. 32 morts et plus de 340 blessés. Les attentats sont revendiqués par l’Etat Islamique. Seule une victime musulmane sera célébrée par Françoise Schepmans, bourgmestre de Molenbeek.
16 AVRIL 2016. A Essen (Allemagne), deux adolescents lancent une bombe lors d’une cérémonie de mariage entre sikhs.3 blessés graves. La police indique que l’attentat est l’oeuvre de salutistes.
13 JUIN 2016. A Paris, un homme tue un officier de police devant son domicile. Par la suite, il tuera son fils de 3 ans et son épouse. Le tueur est abattu par la police. L’attentat est revendiqué par l’Etat Islamique.
14 JUILLET 2016. A Nice, un camion fonce dans la foule réunie sur la Promenade des Anglais, à l’occasion de la Fête Nationale française. 84 morts et plusieurs dizaines de blessés. Le tueur est abattu par la police. L’attentat est lié à l’Etat Islamique.
18 JUILLET 2016. A Wurzburg (Allemagne), un demandeur d’asile pakistanais (17 ans !), blesse 5 voyageurs dans un train. Abattu par la police. Les juges gauchistes décrivent l’auteur comme un « déséquilibré ». Il s’avère ensuite que l’adolescent avait des liens avec l’Etat Islamique.
22 JUILLET 2016. A Munich, un homme de 18 and, d’origine irakienne tire dans la foule des spectateurs d’un festival. 9 morts.
24 JUILLET 2016. A Ansbach (Allemagne), un « réfugié » syrien de 27 ans se fait exploser dans un café. 15 blessés. Le tueur avait planifié d’autres attentats, mais il semble que sa ceinture explosive se soit déclenchée trop tôt.
24 JUILLET 2016. A Reutlingen (Allemagne) une femme enceinte est tué à coups de couteau. Il y aura aussi 2 blessés. Le tueur est d’origine syrienne.
26 JUILLET 2016. A Saint-Etienne-du-Rouvray (France), deux assassins font irruption dans une église, pendant la messe. Ils égorgent le prêtre, avant de prendre les fidèles en otage. Les assassins sont abattus par la police. Ils avaient juré fidélité à l’Etat Islamique.
6 AOÛT 2016. A Charleroi, un illégal d’origine algérienne attaque à la machette deux agents, en criant « Allahu Akbar« . Deux agents sont grièvement blessés. Le tueur est abattu par la police. L’attentat est revendiqué par l’Etat Islamique.
7 SEPTEMBRE 2016. A Molenbeek, un « migrant » illégal attaque 2 policiers au couteau. Arrêté, l’attaquant ne cache pas ses motivations à caractère musulman.
27 SEPTEMBRE 2016. A Rimini (Italie), un homme attaque des soldats au couteau, en vociférant des slogans en hommage à l’Etat Islamique. Un soldat est grièvement blessé.
5 OCTOBRE 2016. A Schaerbeek, un homme attaque 3 policiers avec un couteau. Pour une fois, les autorités parlent d’un attentat terroriste. L’auteur serait lié aux passeurs syriens.
31 OCTOBRE 2016. A Cologne, une femme agresse 2 policiers aux cris de « Allahu Akbar« . Elle est abattue par la police. 1 policier mort. La tueuse avait des liens avec l’Etat Islamique.
19 DECEMBRE 2016. A Berlin, une camionnette fonce dans les chalets d’un Marché de Noël. 12 morts, une cinquantaine de blessés.
19 DECEMBRE 2016. A Ankara (Turquie), un diplomate russe  inaugurant une exposition est abattu par un policier qui voulait « le faire payer pour les actions russes à Aleppo, en Syrie ».
9 MARS 2017. A Dusseldorf (Allemagne), un Kosovar blesse à la hache plusieurs personnes dans la gare de la ville. 7 blessés.
19 MARS 2017. Dans l’aéroport d’Orly, un « migrant » tente de voler son arme à un militaire en patrouille. Il avait aussi tiré sur un policier, à la carabine à plombs.
22 MARS 2017. A Londres, l’islamiste Khalid Masood (52 ans) fonce dans la foule avec sa voiture, à hauteur du Westminster Bridge. L’assassin prend la fuite, n’oubliant pas de poignardé un agent non-armé. Il est abattu par la police. 4 morts, 50 blessés.
3 AVRIL 2017. A Saint-Petersbourg (Russie), un terroriste se fait exploser dans le métro. 4 morts, 64 blessés. L’attentat est revendiqué par Al Qaida.
7 AVRIL 2017. A Stockholm, un « migrant » lance sa voiture contre un shopping center. 5 morts, 14 blessés. Le tueur se dit « inspiré » par l’Etat Islamique.
20 AVRIL 2017.  A Paris, assassinat d’un policier, en pleins Champs-Elysées.Deux autres policiers et un promeneur sont blessés. Les deux assaillats sont abattus. L’Etat Islamique revendique l’attentat.
22 MAI 2017. Le fils d’immigrants libyens, Salman Abedi (22 ans), se fait exploser avec une bombe qu’il a lui-même fabriquée. 22 morts, 59 blessés. Ce sont surtout des enfants et des adolescents. La tuerie est revendiquée par l’Etat Islamique.
3 JUIN 2017. Conduite par des islamistes, une camionnette fonce dans la foule. Non contents du carnage, les terroristes quittent le véhicule et assaillent des passants avec de longs couteaux. Ils vitupèrent « Ceci est pour Allah !« . 7 morts, 50 blessés.
6 JUIN 2017. A Paris, un certain Farid Ikken, d’origine algérienne, armé d’un marteau et de couteaux de cuisine, attaque un policier, non loin de Notre-Dame de Paris. Ce tueur se dit « soldat du Califat » et commet ses actes en criant « C’est pour la Syrie !« . Le policer est blessé. Fait remarquable : Farid Ikken était journaliste en Suède, où il reçut un prix attribué par la Commission Européenne, pour son article consacré aux demandeurs d’asile et aux soins de santé ! Au moment,t de son attentat, Ikken enseignait à l’université de Metz !
19 JUIN 2017. A Paris, sur les Champs-Elysées, une voiture bourrée d’explosifs et d’armes s’en prend à un véhicule de la gendarmerie. Il n’y a pas de blessés. Le terroriste, Djaziri Adam Lofti est un slaviste connu de la police. Dans sa voiture, on trouve une lettre où Lofti déclare son allégeance à l’Etat Islamique.
20 JUIN 2017. A la Gare centrale de Bruxelles, un « migrant » marocain, Oussama Zariouh, habitant de Molenbeek, veut faire exploser une bombe, aux cris de « Allahu Akbar« . L’engin n’explose pas, mais le terroriste se rue sur un groupe de militaires. Il est abattu. Zariouh était connu pour ses liens avec l’Etat Islamique.
28 JUILLET 2017. Dans un supermarché de Hambourg,, un Arabe occupant de la Palestine et demandeur d’asile en Allemagne (!), un certain Ahmed Alhaw, agresse les clients avec un couteau.1 mort et 6 blessés. Alhaw était connu comme islamiste par les forces de sécurité. Il voulait « mourir en martyr » et son but était de tuer le plus d’Allemands possible pour « venger les souffrances des musulmans dans le monde« .
7 AOÛT 2017. A Levallois-Perret (région parisienne), une voiture, conduite par l’Algérien Hamou Beniatrèche, fonce contre un groupe de militaires, au moment où ils quittaient la caserne. 6 blessés. Benatrèche était -connu pour ses sympathies islamistes. Il voulait porter des coups aux militaires de lOpération Sentinelle, chargée de la sécurité, après les attentats contre le Bataclan.
17 AOÛT 2017. L’Espagne subit une offensive islamiste. A Barcelone, une voiture fonce dans la foule des Ramblas. 14 morts, plus de 130 blessés. Même genre d’attentat à Cambriis. 6 morts. A Alcanar,, 16 blessés après l’explosion d’une bombe – un autre engin explosif tue ses deux auteurs maladroits. L’Etat Islamique revendique les attentats.
18 AOÛT 2017. A Turku (Finlande), un demandeur d’asile, d’origine marocaine, tue une femme de 67 ans et une jeune fille de 17 ans. Six des 8 victimes étaient des femmes – le but de l’assassin se réclamant de l’Etat Islamique.
15 SEPTEMBRE 2017. Dans la station de métro londonienne, Parsons Green, un attentat à la bombe artisanale est déjoué. 30 blessés. L’auteur est un demandeur d’asile irakien de 18 ans. Il avait reçu l’hospitalité chez un couple de pensionnés. L’Etat Islamique a endossé le geste du terroriste à la manque.
1 OCTOBRE 2017. A Marseille, un illégal d’origine tunisienne, poignarde à mort deux jeunes femmes, près de la gare Saint-Charles. La tuerie est revendiquée par l’Etat Islamique. Le tueur, abattu par des militaires, avait été remis en liberté quelques jours avant l’attentat.
23 MARS 2018. A Carcassonne, un djihadistes d’origine marocaine, Redouane Lakdim (25 ans), vole une voiture et tue un passager. Après avoir tiré sur un groupe de policiers faisant du jogging, il entre dans un supermarché, tue 2 personnes et prend les clients en otage. Le gendarme Arnaud Beltrame se propose pour remplacer une otage. Il est abattu et égorgé par le terroriste, qui sera abattu. Il avait réclamé la libération du djihadistes Salah Abdeslam (attentats de Paris, novembre 2015).
12 MAI 2018. A Paris, un terroriste d’origine tchétchène attaque des passants au couteau. 1 mort, 4 blessés. Selon les témoins, le tueur avait crié « Allahu Akbar« . Il était connu des services anti-terroristes français…
29 MAI 2018. Liège. Benjamin Herman, un converti radicalisés, en congé pénitentiaire, abat deux policières (Lucile Garcia et Soraya Belkacemi) ainsi qu’un jeune étudiant de 22 ans, futur instituteur, Cyril Vangriecken. L’assassin est abattu. L’Etat Islamique revendique la tuerie.
7 MAI 2018. A La Haye (Pays-Bas), un demandeur d’asile syrien (31 ans) tue 3 personnes à coups de couteau. Au momentê d’être abattu par la police, il lance « Allahu Akbar !« .
20 JUILLET 2018. A Lubeck (Allemagne), un Iranien de 30 ans abandonne dans un autobus un sac à dos auquel il a mis le feu. Il s’en prend ensuite aux passagers, à coups de couteau. 14 blessés, dont 2 grièvement.
20 JUILLET 2018. En Catalogne, un Algérien pénètre dans un commissariat de police, armé d’un couteau à longue lame et agresse une policière au cri de « Allahu Akbar« . Il est abattu sur place. Le commissaire Comes a mis 24 heures pour reconnaître qîu’il s’agissait d’un attentat islamiste.
Cette longue énumération (elle n’est pas exhaustive) montre le danger que représente l’islam dans notre société. Il met aussi en pièces les grands discours é »fraternels » et « humanitaires ». Comme l’ont dénoncé des responsables politiques, comme Viktor Orban (Hongrie) Zeman (République tchèque) ou Matteo Salvini (Italie), il est évident que les terroristes se cachent dans le flot de « réfugiés ». Il ne s’agit pas seulement de « têtes vides » : certains des terroristes, comme Ikken à Paris, sont des intellectuels dévoyés par l’islam; 
Saurons-nous tirer les leçons ? Il semble bien que les partis traditionnels n’y sont pas prêts. Seule une révision totale de la politique d’accueil des « migrants » doit être lancée. Et seul le PARTI POPULAIRE l’a mis à son programme. 
A.D.

 

 

 

 

Commentaires