Print Friendly, PDF & Email

Ce 16 février débute l’Année du Chien, selon le calendrier chinois.Chaque nouvelle année porte le nom d’un signe du zodiaque chinois : Coq, Singe, Cochon (en 2019 !), Dragon, etc.

Le Chien est fidèle, fiable, toujours prêt à aider : cela devrait nous valoir une année dont on se souviendra !

Dans la communauté asiatique, présente en Belgique, comme ailleurs dans le monde, ce passage d’une année à l’autre est marqué par de grandes fêtes, des défilés.

Le jour de Nouvel An chinois tombe à une date différente, chaque année. Contrairement au calendrier grégorien (le nôtre), basé sur la position de la Terre par rapport au Soleil, le calendrier chinois tient compte des phases de la Lune.

Tout cela se déroule dans la bonne humeur, la joie de vivre et l’ouverture vers les autres. Chaque année, une parade était organisée dans Bruxelles. Elle n’aura pas lieu cette année, sous prétexte des travaux du piétonnier qui bannissent… les piétons.

La communauté asiatique de Belgique est une des plus industrieuses, dynamiques et paisibles. Elle travaille, ne veut pas imposer ses modes de vie ou sa religion. Un bel exemple !

Les années passées, des voix musulmanes s’étaient élevées contre ce moment haut en couleurs, qui selon elles favorisaient une communauté présente dans la capitale de l’Europe. Elles ont été entendues par la mafia PS-MR de Bruxelles.

Mais ce chipotage politicien ne ternira pas la fête, célébrée dans les restaurants et à l’Association Belgique-Chine, qui propose des activités, le dimanche 18 février.

La communauté asiatique de Belgique est une des plus industrieuses, dynamiques et paisibles. Elle ne veut pas imposer ses modes de vie ou sa religion. Un bel exemple !

Raison de plus pour répéter : Bonne année du Chien, amis venus d’Asie !

Alain De Kuyssche

Commentaires