Print Friendly, PDF & Email

Sans emploi depuis la suppression de l’émission « Un Samedi d’enfer » (RTBF), Florence Hainaut met en avant cette haine qui ouvre son patronyme. La chroniqueuse qui trempait sa langue dans « l’humour acide » se voit contrainte de la planter dorénavant dans les déjections (elle dirait « la merde », mais nous sommes polis et pas sur la chaîne culturelle RTBF).

Voici un exemple de la prose diarrhéique de cette « humoriste » payée jusqu’il y a peu par l’argent du contribuable :

Disons-le tout haut : la RTBF engage n’importe qui. Bien sûr, elle sert ses maîtres en caniche bien dressé. La suppression de l’émission « Un Samedi d’enfer » ne scellera pas la fin de la carrière de Florence Hainaut.

Son humour « acide » cire servilement les galoches des puissants du jour. Avec le talent qu’elle déploie dans le message Facebook ci-dessus, elle a toutes ses chances de se retrouver dégustant un fromage de la Fédération Wallonie-Bruxelles ou à la Maison de la Francité ou au cabinet (sans mauvais jeu de mots) de Julien Uyttendaele, après un discret détour par Actiris ou le Forem.

En réalité, Florence Hainaut voulait exprimer sa détestation du programme du Parti Populaire de Braine l’Alleud. Il y a de quoi s’indigner : le PP, mené par Willem Toutenhoofd, préconise la sécurité, plus de démocratie, davantage d’accès au logement, plus de mobilité et de propreté.

Insupportable pour une grande « démocrate » comme Florence Hainaut : le PARTI POPULAIRE veut réparer tout ce que les partis traditionnels ont raté pendant 50 ans !

A titre d’information, voici la composition de la liste PP à Braine l’Alleud :

Vous pouvez aussi consulter une vidéo de présentation du Parti Populaire – elle date de 2014, mais le parti est resté fidèle à ses engagements (voir ici).

Boycotté par la RTBF, le Parti Populaire n’en fait pas moins les choux gras de ses « humoristes » au sein d’émissions radio. Le seul ennui, c’est que cela se paie avec l’argent de TOUS les contribuables pour le seul plaisir d’un quarteron de gauchofascistes – l’émission « Un Samedi d’enfer » a été supprimée, faute d’audience, sur La Première, chaîne de la RTBF dont les auditeurs pourront bientôt se compter sur un boulier compteur pour école maternelle. 

A.D.

 

Commentaires