Print Friendly

Avant tous les autres, Le Peuple vous a annoncé que rien n’allait changer, une fois retombée la médiatisation des scandales. C’est fait ! La mafia PS-MR-DéFI se répartit les bonnes places, abandonnées par Yvan Mayeur et Pascale Peraïta. Incroyable, mais vraiment socialiste ! Faouzia Hariche hérite de la présidence de Vivaqua et Karin Lalieux d’une autre présidence, celle du Brussels Major Events. Quant au MR, il a reçu un os à ronger, question de le bâillonner et de permettre de filouter bien à l’aise.

Il fallait voir le nouveau bourgmestre, Philippe Close (PS), expliquer aux médias subsidiés : « Il y a une nouvelle direction, une présidence, une nouvelle culture qui est en train de s’installer ». On croit rêver, on cauchemarde ! Nouvelle culture ? Faouzia Hariche détient 16 mandats, dont 5 rémunérés, auxquels viendront les près de 200.000 euros bruts par an, chez Vivaqua.

Nouvelle culture ? Faouzia Hariche est engluée dans le scandale des Cuisines bruxelloises, cette structure inventée par les socialistes pour les socialistes. Elle y touche aux alentours de 100.000 euros bruts par an, et pour 10 réunions qui n’ont pas toujours lieu, où elle est absente et qui, de toute manière, n’ont jamais dépassé les 45 minutes… PS, MR et DéFI se sont mis d’accord pour étouffer ce scandale, qui serait venu s’ajouter à celui du Samusocial et des tunnels bruxellois qui continuent à s’effondrer, lentement mais sûrement.

Faouzia Hariche

Interrogée sur ce qu’elle comptait faire à la tête de Vivaqua, Faouzia Hariche a exposé sa totale méconnaissance des dossiers : « Je pense que les défis qui, euh, étaient sous cette législature-ci, sont, euh, bien en route, et je compte (…) continuer le travail ». Elle veut sans doute parler du défi des installations Vivaqua qui s’effondrent à la chaussée de Louvain (7 septembre) ?

Tiens, où est passée la « nouvelle culture », vantée par Philippe Close ? Selon sa complice, Hariche, on continue comme avant. Cela a, au moins, le mérite d’être clair, même si la réponse est un exemple de langue de bois ! Quant à la « nouvelle direction », même Faouzia Hariche ne sait pas vers où elle va…

Autre représentante de la nouvelle ancienne culture (ou faut-il dire : ancienne nouvelle culture?), Karin Lalieux. Elle prend la présidence de BME (Brussels Major Events). Commentaire de Close : « Tout le monde le sait que je suis très proche de Karin, qui est une de mes amies depuis plus de 15 ans. Je suis convaincu que sa compétence avec la culture, mêlée au tourisme, va encore plus faire rayonner cela ». Par cette syntaxe plus que boiteuse, le bourgmestre de la « nouvelle culture » cache mal son embarras. On sait qu’échevin du tourisme, il avait espéré devenir un organisateur de concerts (prise de pouvoir sur le Palais 12, les salles de la Madeleine et du Cirque Royal). Il adopte le scénario classique dans la « nouvelle culture » : il reste de l’ombre et envoie au feu une autre socialiste… sans devoir rendre des comptes.

Le MR reçoit un os à ronger : la présidence du conseil communal revient à Alain Courtois, l’échevin des sports, tellement chagriné par l’abandon annoncé de son grand projet de stade national près du Heizel.

Nouvelle direction, nouvelle présidence, nouvelle culture : Philippe Close a oublié d’ajouter « nouvelles arnaques ».

Commentaires