Print Friendly, PDF & Email

Très opportunément, André Flahaut (PS) a sorti de sa cache un budget de la Fédération Wallonie-Bruxelles, dont le déficit ne serait « que » de 195,5 millions pour 2019 (voir ici).

Même dans Cendrillon, on ne trouve pas de miracle aussi somptueux. Le problème, c’est qu’avec Flahaut, il faut se méfier. Exécrable ministre de la Défense (1999-2007), enthousiaste partisan de l’enseignement de l’arabe à l’école (il a entendu ça dans sa loge maçonnique, mais il n’a rien compris), sa bonne grosse tête ne se gonfle hélas pas de la bosse des maths.

Habitué, en bon socialiste, à jeter l’argent du contribuable par les fenêtres, il nous a concocté un budget Wallonie-Bruxelles complètement bidon. En effet, il a « oublié » d’ajouter au déficit l’investissement de 162 millions destiné au « pacte d’excellence » dans l’enseignement, qui a toutes les chances d’être recalé par la Commission Européenne.

Cela nous mènerait donc à un déficit de 357,5 millions réels. Et dire que Flahaut se vantait déjà de pouvoir démontrer à la Communauté Européenne que la Fédération Wallonie-Bruxelles se dirigeait vers l’équilibre budgétaire…

Pour le citoyen, les dés sont jetés : pour satisfaire aux diktats européens, il faudra augmenter les impôts. Mais ça, ce sera pour après. Elisez d’abord les partis traditionnels et payez-en le prix après.

 

Commentaires