Print Friendly, PDF & Email

L’ex-bourgmestre de la Ville de Bruxelles a répondu ce mercredi 19 juillet, aux questions des députés bruxellois de la commission d’enquête sur le Samusocial. Première apparition publique depuis sa démission le 8 juin dernier.

 Contrairement à sa comparse, la directrice du Samusocial Pascale Peraïta qui avait refusé de s’exprimer devant la même commission, Mayeur s’est livré à un plaidoyer pro domo du plus mauvais aloi. Cette grande figure du socialisme est un fieffé manipulateur…

Les deux exploiteurs du Samusocial: Peraïta et Mayeur. Les voilà enfin dehors. Il reste à liquider le Samusocial et à réintégrer ces services dans ceux du CPAS de Bruxelles-ville

Mayeur l’innocent : « Mon regret est que le Samusocial ne soit pas devenu un organisme public. Le Samusocial n’est pas sous l’autorité de la ville de Bruxelles. Idem concernant le CPAS de Bruxelles. J’ai des attestations du receveur communal », s’est justifié Yvan Mayeur. Tout et son contraire. Pendant combien d’années ce menteur a-t-il « regretté » un statut qu’il aurait pu corriger très rapidement ?

Mayeur, l’homme aux 13 mandats dont six rémunérés et 3 non-déclarés est un profiteur du système, l’exemple parfait de ce qu’est le socialisme francophone belge … https://www.cumuleo.be/mandataire/11383-yvan-mayeur.php  http://www.lalibre.be/regions/bruxelles/deux-mandats-remuneres-non-declares-par-mayeur-57ecb97ecd7045542b231a6a

Mayeur au coeur d’or : Yvan Mayeur a ensuite assuré que ces montants perçus ne sont « pas supportés par l’argent public, qui est scrupuleusement contrôlé ». En effet, il n’a donc pas volé les pauvres. Il a seulement volé les donateurs, qui croyaient naïvement que leurs dons allaient aux pauvres.

Mayeur Calimero : il se plaint, le pauvre, d’un lynchage politico-médiatique, d’un bannissement en direct. C’est la faute aux medias (air connu).

Mayeur revanchard : « Tout était connu au plus haut niveau de la Région (Ndlr : c’est-à-dire par Rudi Vervoort) ». Mayeur tente ainsi de mouiller ses petits camarades camarades aux cabinets peuplés de parasites.

Mayeur l’indispensable : « Ma plus grosse erreur, c’est de ne pas avoir su lâcher prise avec le Samusocial. Je l’ai fondé, développé, j’en ai fait l’outil qu’il est aujourd’hui et qui est malheureusement incontournable à Bruxelles. » En effet Mayeur, c’est ta plus grosse erreur : l’avidité ; le ramassage du fric partout où c’est possible. Les petits ruisseaux vont les belles rivières.

Mayeur le menteur : il a rappelé devant les commissaires qu’il touchait 700 euros net par mois pour son travail d’administrateur. « C’est moins que ce que prévoient la Région bruxelloise et la Ville de Bruxelles pour leurs structures. Comment peut-on parler de montants exorbitants ? » En 2015, il a perçu 18.900  euros bruts comme administrateur. Ce qu’il oublie de dire, c’est qu’il y a les énormes notes de frais, les séminaires arrosés dans les restaurants étoilés et les autres, les très nombreuses réunions-fantômes payées… pour un travail d’administrateur bâclé ou inexistant : 11.000 euros manquant dans la comptabilité, la rétention par Peraïta de dons, la distribution aux cadres de vêtement de luxe destinés aux pauvres, le logement à prix modéré attribué à sa comparse Peraïta, les jobs pour le frère d’Yvan Mayeur, pour les enfants de Laurette Onkelinx et ceux de Peraïta, la tentative de fraude de Peraïta pour faire soigner sa mère en Belgique avec un domicile fictif, etc…

Mayeur a annoncé qu’il quittait la politique. Quelle perte pour le pays ! C’est aujourd’hui que son successeur, Philippe Close prête serment. C’est un socialiste alimentaire lui aussi, gros cumulard (pour le pouvoir, pas pour l’argent maintenant que c’est devenu impossible) et qui a cru bon de remercier avec chaleur Mayeur pour son travail. Bêêêrk!

Seule leçon à tirer de la pénible expulsion des profiteurs Mayeur et Peraïta : Bruxelles est en train de se remplir de pauvres : le nombre de SDF et de sans-papiers explose. On voit des familles entières de « Syriens » camper sur les trottoirs du piétonnier de Mayeur. C’est le résultat de la politique lamentable, menée à des degrés divers par les partis traditionnels de gauche et de centre-gauche, les MR, PS, CDH, Ecolo. Merci pour tout, Mayeur et bon vent !

C.T.

Commentaires