Print Friendly, PDF & Email

L’été, temps des glaces. Rien de plus vrai, en ce début juillet 2019. La crème glacée est s’avère une institution bien belge… quoi qu’en disent les Italiens. Un des pères fondateurs du commerce de la crème glacée s’appelle Staf Janssens.C’était un « petit commerçant de glaces ». En néerlandais : ben ijsboerke.

En 1935, alors qu’il avait encore 14 ans, Staf Janssens (1920-1996) enfourcha son triporteur transportant un baril de crème glacée. Un délice glacé qu’il avait fabriqué lui-même. Il fit le tour de la petite ville de Tielen (province d’Anvers). C’était la première tournée Isboerke.

En raison de la demande, le triporteur céda la place à un engin motorisé. L’arrivée des surgélateurs convainquit Staf d’abandonner la vente en rue. Il se concentra sur la fabrication de la crème glacée et mit sur pied un réseau de distributeurs.

L’entreprise se développa sans discontinuer jusqu’au décès de Staf Janssens, en 1996.

La production se développa résolument et un nouveau centre de production s’ouvrit à Chênée.

Après le décès de Staf Janssens, l’entreprise fut rachetée par le roi des licenciements, Albert Frère. Il lincecia, en effet, plus de 100 personnes et ferma Chênée. On ne change pas de vieilles habitudes…

Retenons que Staf Janssens appartenait à ces jeunes entrepreneurs, partis de rien. Ils apportèrent la prospérité à le Belgique. Et on attend toujours leurs successeurs… 

Commentaires