Print Friendly, PDF & Email

Vous l’avez deviné : c’est ailleurs. A Bruxelles. Dans le cadre du réaménagement du centre-ville, il a été décidé de raser l’ancien Parking 58. Problème : personne n’a pensé aux nuages de poussières engendrés par cette démolition. Les rues avoisinantes sont envahies. La poussière s’insinue dans les restaurants et les derniers commerces.

A la poussière incommodante pour les riverains et les passants s’ajoutent les embarras provoqués par les travaux du piétonnier. Rejoindre un commerce depuis la station de métro De Brouckère relève du trekking en forêt amazonienne – la beauté de la nature en moins…

A propos, les travaux du piétonnier connaissent un nouvel élan. Normal : le chantier a été ôté des mains de la ville de Bruxelles. C’est Beliris qui a pris le relais. Et qui dirige Beliris ? Didier Reynders. Ca ne plaît guère au bourgmestre PS, Philippe Close, dont la communication se résume à annoncer des concerts et des festivités. Question de faire oublier les scandales Samusocial, Cuisines bruxelloises, Gial et autres ?

Commentaires