Print Friendly, PDF & Email

Grande opération de désinformation menée au profit de Paul Magnette. Ce n’est qu’un cache-sexe pour masquer la vérité : à Charleroi, seules les combines se portent bien…

Il y a d’abord l’enfumage. Un article du Vif présentant un Paul Magnette déterminé, viril, véritable chevalier blanc imposant une équipe de Vertueux.

Et puis, il y a les réalités.

Au conseil communal, PS et Ecolo ont voté pour cet arrangement entre copains – Claude Despiegeleer est franc-maçon comme la plupart des membres de la majorité à la tête de Charleroi. La conséquence de cette escroquerie morale est que le contribuable carolorégien paiera l’escroquerie commise par Despiegeleer. A moins que Magnette ne trouve d’ici là l’élixir de (très) longue vie.

Et il y a mieux. Cette fois, cela concerne la « nouvelle génération » vertueuse :


Les bonnes vieilles habitudes, déjà dénoncées pour le Samusocial de Bruxelles (affaire Yvan Mayeur/Pascale Peraïta) s’exportent. Les goûts de luxe, ça ne se perd pas d’un coup, d’un seul. Les personnes émargeant au CPAS, de plus en plus nombreuses, n’auront pas droit au même traitement royal que le « fils de », qui disposé de 9 mandats.

Et comme si cela ne suffisait pas, les « convictions écologistes » de Paul Magnette prennent un coup dans l’aile :

Pourtant, la presse subsidiée (Le Soir, en l’occurrence) nous avait assuré, croix de bois, croix de fer :

La boucle est bouclée : l’enfumage est total. D’un côté, la bonne presse nous assure que le Charleroi mafieux, c’est fini. Par ailleurs, on joue des muscles sur le climat, autre leurre… qui masque les petites combines entre amis. Quel est le poids en CO2 des mensonges socialistes ? 

A.D.

Commentaires