Print Friendly, PDF & Email

Hier, les chrétiens du Proche-Orient vivant à Bruxelles avaient appelé à une manfestation pour dénoncer l’extermination dont les chrétiens vivant au Proche-Orient sont victimes notamment en Irak

manifestationchrétiensdirakbruxellesLes communautés chrétiennes du Proche-Orient, présentes bien avant l’arrivée de l’Islam sur des territoires qui constituent le berceau du christianisme, sont aujourd’hui menacées d’extermination. Elles sont poursuivies et pourchassées chez elles par les islamistes les plus extrémistes qui pillent leurs biens, et leur laissent le choix entre la dhimmitude (le paiement de l’impôt islamique qui en fait des citoyens de seconde zone), l’exil ou la mort. Beaucoup des chrétiens d’Irak par exemple ont déjà quitté le pays. Mossoul qui était le berceau de la communauté chrétienne irakienne est nettoyé. l’évêché de Mossoul a été visité et pillé et les communautés de moines chrétiens ont été neutralisés. Il s’agit d »une réelle épuration religieuse. C’est ce qu’ont dénoncé avec vigueur les organisateurs de la manifestation.

Dans la manifestation, en pleines vacances, peu d’hommes politiques à part le député fédéral du Parti Populaire Aldo Carcaci, le député régional Zoé Genot (Ecolo), une exception à l’extrême gauche puisqu’on sait que cette frange du monde politique soutient souvent l’Islam jusque dans ses exactions les plus sordides puisqu’il y a une alliance objective pour des raisons ethniques et électoralistes entre les socialistes -ou l’extrême gauche marxiste-léniniste du ptb- et les partisans de l’Islam dans notre pays. On n’a pas beaucoup entendu les bonnes consciences de la gauche « droitsdel’hommiste » pour dénoncer le massacre des chrétiens d’Irak.

Par contre, à titre personnel, quelques personnes de confession musulmane qui récusent la violence et l’expansionnisme d’un islam militant étaient aussi présentes, preuve qu’une cohabitation entre personnes de religion différente est possible tant que les nazislamistes ne font pas la loi.

On attendait en vain un rassemblement en force des ténors du cdH, ce qui démontre désormais, en tous cas à Bruxelles, que le parti n’est plus fondamentalement un parti chrétien  comme l’était le PSC, mais est devenu un parti totalement islamocompatible.

Par contre, toutes les composantes des communautés chrétiennes d’Orient vivant à Bruxelles étaient présentes. La solidarité du monde catholique était totale. Beaucoup de catholiques belges, de différentes sensibilités s’étaient mobilisés pour les chrétiens du proche-orient. On notait notamment la présence de beaucoup de catholiques de tradition avec à leur tête l’Abbé Benoît Waillez, supérieur du district benelux de la Fraternité Saint Pie X qui quittera d’ailleurs bientôt Bruxelles.

Une belle image de la solidarité entre chrétiens pour faire barrage au rouleau compresseur de l’Islam militant qui menacera aussi sans conteste la chrétienté d’Europe de l’Ouest si nous baissons la garde.

ABRAHAM. L

Commentaires