Print Friendly, PDF & Email

On peut être négationniste d’un génocide et voir des nazis partout ailleurs. C’est le cas d’Emir Kir (PS) qui salit la réputation de la Belgique sur les chaînes étrangères. Que l’on ne s’y trompe, pas : cette ignominie lui sert de propagande électorale dans certaines communautés…

Emir Kir (bourgmestre PS de Saint-Josse, une des 19 communes bruxelloises) a copieusement menti à propos de ses diplômes (la preuve, ci-dessus). Ce qui ne l’a pas empêché de choisie la chaîne de télévision Al-Arabiya, propriété de l’Arabie saoudite (!), pour cracher au visage des Belges.

Il y a affirmé, en effet, à propos du Plan Canal que « Cela nous rappelle une autre période de notre histoire européenne, où les Allemands, pour connaître l’identité des juifs, avaient commencé le fichage avant de les envoyer dans les camps de la mort« .

Il s’adressait à des connaisseurs : l’Arabie saoudite vient d’exécuter 37 opposants au régime féodal de ce royaume de sable !

On comprend que les résultats du Plan Canal dérangent l’admirateur d’Erdogan et des Frères musulmans. Entre décembre 2015 et juillet 2017, les enquêteurs ont effectué 5.789 contrôles à Saint-Josse. Ils ont abouti à radier 646 personnes des listes de la commune. Un record ! En comparaison, à Saint-Gilles, 13.769 contrôles ont donné lieu à 453 radiations. Voir ici les résultats complets.

Cela signifie que Saint-Josse est devenue sous Emir Kir un véritable repaire à musulmans en situation irrégulière ou impliqué dans des groupes extrémistes, voire terroristes.

Cette photo montre Emir Kir au côté de Jamal Ikazban (photo ci-dessus), effectuant le signe de ralliement des Frères musulmans, organisation terroriste condamnée par la communauté internationale. Les « Frères » collaborèrent hardiment avec les nazis pendant la dernière guerre. Ils se révèlent aussi la main financière et logistique derrière les attentats islamistes dans le monde, et en Belgique.

L’entourage suifureux d’Emir Kir

Emir Kir, c’est aussi un négationniste qui sait s’entourer !

La presse nous a très pudiquement révélé que Kenan Aydogan, conseiller communal Ecolo à Saint-Josse, était « impliqué » dans le braquage d’une agence Ladbroke. Les images d’une caméra de surveillance montre le qualificatif « impliqué » a été utilisé dans un sens très large. Aydogan est un complice très actif !

Notre indignation sert leur propagande électorale

Ne nous y trompons pas. Les excès de langage d’Emir Kir poursuivent un but bien précis : rallier la communauté turco-musulman à sa candidature dans les élections du 26 mai.

A chaque fois que la population belge s’indigne des dérapages (très contrôlés) d’un candidat d’origine turc, ce tapage mobilise encore plus les électeurs, détenteurs d’une double nationalité belge et turque, contre… les Belges et la Belgique !

C’est le résultat de la communautarisation, voulue par le PS et toute la sphère islamogauchiste. L’affiche électorale ci-dessus apporte la preuve de cette volonté gauchiste: le texte est en trois langues – dont une qui n’est pas une langue officielle dans notre pays. Ce qui est interdit. Mais personne n’agit contre ce contrevenant. Et pendant ce temps, à chaque dénonciation de cette infraction, le candidat gagne des voix belge-turque, voire musulmanes.

Sûrs de leur impunité, les candidats « issus de l’immigration », comme Emir Kir, multiplient les provocations. Cela leur vaut le soutien de populations, installées en Belgique, tout en détestant la Belgique et les Belges. C’est « hep birlikte » contre les autochtones !

Le Parti Populaire prévoit d’apporter des solutions sérieuses au mal de la communautarisation. Il s’agit de revoir à la baisse la générosité les allocations offertes à des populations ouvertement anti-belges et de supprimer les subsides à toutes les associations « multiculturelles » favorisant la création de communautés hostiles à la paix qui a toujours été l’apanage de la société belge.

A.D.

Commentaires