Print Friendly, PDF & Email
La prohibition des armes légales n’a, évidemment, aucune chance d’avoir le moindre impact sur les risques induits par l’arrivée d’armes illégales au travers des frontières poreuses de l’espace Schengen.
 
 
Des fonctionnaires de la Commission européenne sont, visiblement, tentés d’instrumentaliser les dramatiques événements de ces derniers jours et de faire un énième amalgame douteux entre la détention légale d’armes semi-automatiques par des citoyens respectueux des lois et la détention illégale d’armes automatiques par des terroristes et autres criminels.

Ainsi, il sera présenté, très prochainement, une proposition de révision de la directive 2008/51/EC sur les armes à feu, contenue dans le MEMO-15-6111, dans le cadre de l’agenda de sécurité établi le 28 avril 2015.

De cette proposition, il ressort une évidente contradiction entre le prétexte invoqué (l’usage d’armes automatiques illégales) et l’objectif réel (la prohibition des armes semi-automatiques légales).

Cette prohibition des armes légales n’a, évidemment, aucune chance d’avoir le moindre impact sur les risques induits par l’arrivée d’armes illégales au travers des frontières poreuses de l’espace Schengen.

Les détenteurs d’armes légales respectueux des lois – chasseurs, tireurs sportifs, collectionneurs – risquent de devenir les premières victimes collatérales, sacrifiées sur l’autel du simplisme, au nom de la lutte contre le terrorisme par l’influence excessive des personnels non élus de la Commission européenne.

Quant aux citoyens non détenteurs d’armes à feu, ils ne doivent pas rester indifférents : aujourd’hui, la mise en place du légitime état d’urgence, demain, la prohibition des armes détenues légalement, et après-demain, quoi d’autre ?

Pour mémoire : à la veille de la Seconde Guerre mondiale, le contrôle des armes est considérablement renforcé, le décret-loi du 18 avril 1939 – dans le but d’éviter une insurrection – prohibe les armes à feu. Dans un souci de prohibition totale, le régime de Vichy ira, en 1941, jusqu’à punir de mort la possession d’arme par ses citoyens.

Voilà quelle solution miracle les commissaires européens ont trouvée pour lutter contre le terrorisme et la criminalité…

A n’en pas douter, nous serons mieux protégés si ce texte est adopté !

La balle est désormais dans le camp des députés européens qui voteront ou non ce texte stupide et liberticide… Ça tombe bien : nous aussi, nous voterons, bientôt…

Source: http://www.bvoltaire.fr/pierrebodart/lutte-contre-terrorisme-ca-phosphore-dur-a-commission-europeenne,220558

Commentaires