Print Friendly, PDF & Email

Affaire Publifin, affaire du Kazakhgate. Voilà de nouveau le PS et le MR au centre d’enquêtes sur la corruption du monde politique francophone! Est-ce sérieux, docteur?

Guy Mathit, Guy Spitaels et Guy Coeme, au sdommet de la pyramide PS des corrompus de l'affaire Agusta
Guy Mathot, Guy Spitaels et Guy Coeme, au sommet de la pyramide PS des corrompus de l’affaire Agusta

On se souvient de l’affaire de corruption des hélicoptères Agusta de 1995, qui impliquait jusqu’au trognon les « 3 Guys »: Guy Spitaels, Guy Mathot et Calimero Guy Coëme, tous les trois PS, ainsi que les quelques fonctionnaires encartés au parti, qui avaient organisé le financement du PS par pots de vin…(photo de tête, feu « Papa » Daerden avec Guy Coëme: le PS de toujours, au nom des travailleurs)

On se souvient de la volonté du président du parti socialiste flamand, Frank Vandenbroucke, de brûler les monceaux de fric qu’il avait trouvé au coffre du parti en arrivant à la tête de celui-ci. Il avait aussi démissionné en mars 1995, dans le cadre de l’affaire Agusta. Il est maintenant professeur d’université à la KUL, à Anvers et à Amsterdam. Non, il ne donne pas un cours sur la corruption en politique…

Frank Vandenbroucke, président du Socialistische Partij, l'homme qui brûlait
Frank Vandenbroucke, président du Socialistische Partij, l’homme qui brûlait l’argent (sale)…

C’est l’assassinat d’André Cools le 18 juillet 1991, par la bande des crapules gravitant dans l’ombre du ministre PS Van der Biest et de son secrétaire particulier Taxquet, qui avait brusquement permis à la juge Ancia de commencer à dérouler la pelote des corruptions du PS…

A l’époque, personne au MR n’avait ouvert le bec pour dénoncer des choses qui étaient connues de beaucoup dans le monde politique. Personne! C’est curieux, non?

Est-ce parce que chacun des grands partis en sait trop sur l'autre, que rien de significatif ne sort sur l'affaire Chodiev
Est-ce parce que chacun des grands partis en sait trop sur l’autre, que rien de significatif ne sort sur l’affaire Chodiev?

On peut raisonnablement penser que c’est parce que le MR a aussi ses casseroles, connues du PS et que ces grands partis institutionnels en savent chacun assez sur l’autre pour continuer leur exploitation de l’état belge, en se vautrant dans le népotisme et en méprisant l’électeur… qui le leur rend bien (9% de confiance des belges dans les politiques! Sondage Survey & Action du Soir le 9/1/17).

On voit aujourd’hui sortir à la Commission parlementaire, une série d’actions très douteuses des caciques du MR dans l’affaire Chodiev, le Kazakhgate. Outre Armand De Decker, Didier Reynders ou Christine Defraigne ont été très actifs pour accorder la nationalité belge à Chodiev et faire passer la législation « utile » à l’Elysée et à Chodiev. L’affaire du Kazakhgate sera-t-elle pour le MR l’équivalent de l’affaire Agusta pour le PS ?

Le procureur général Christian De Valkeneer ira-til jusqu'au bout dans l'affaire Nethys-Tecteo-Publifin?
Le procureur général Christian De Valkeneer ira-til jusqu’au bout dans l’affaire Nethys-Tecteo-Publifin?

D’autre part, le procureur général Christian De Valkeneer, l’ancien procureur du Roi à Charleroi qui avait enquêté efficacement sur les « affaires » du PS et de Van Cauwenberghe au pays noir, a ouvert une information judiciaire sur le scandale des rémunérations de mandataires locaux dans les comités de secteur du holding financier public liégeois Publifin, dans la nébuleuse Nethys, ex-Tecteo. C’est ce que révèle Le Vif ce lundi 9 janvier.

Mais le fait que des élus de bas étage du MR, du PS et du CDH aient touché des milliers d’EUR pour des réunions qui n’ont pas eu lieu, n’est qu’un minable épiphénomène au sein de l’ex-Tecteo, cette intercommunale gérée par le socialiste Stéphane Moreau pour son plus grand profit personnel, avec de l’argent public investi à risque, sans contrôle public sérieux.

Ne nous faisons cependant pas trop d’illusions. La cellule POLFIN du parquet avait eu jusqu’en 2013 une efficacité redoutable pour mettre au jour et sanctionner un grand nombre de mandataires PS: Patrick Moriau à Chapelle dans l’affaire « Citta Verde » et la mafia, Edmée de Groeve à l’aéroport de Gosselies, Didier Bellens chez Belgacom, Pierre Urbain, bras droit d’Elio Du Rupo à l’hôtel de ville de Mons, plus récemment Franco Dragone à La Louvière avec sa fraude aux subsides et blanchiment d’argent, etc…

Les enquêteurs de Polfin se sont vu reprocher le fait d’avoir utilisé un mauvais formulaire pour leurs notes de frais et la cellule a été démantelée par des fonctionnaires étiquetés PS. Effrayant d’efficacité pour museler les enquêteurs!

La Belgique ou plutôt la Belgique francophone, est clairement un état géré par un trop grand nombre de corrompus et de corrupteurs. Il est temps que les choses changent.

Mischael Modrikamen: "à quand une opération "Mani pulpite" en Belgique?"
Mischael Modrikamen: « à quand une opération « Mani pulite » en Belgique? »

Interrogé sur cette question, le président du Parti Populaire déclare ce mardi 10 janvier: « à la lecture des résultats de l’enquête du Soir et de la RTBF qui désole tant la presse officielle, je ne suis pas étonné. Le public a compris et ne fait plus confiance aux partis qui nous dirigent. Il est temps que, à l’exemple de l’Italie, nous lancions une opération « Mani Pulite » pour nettoyer le monde politique de la corruption à tous les niveaux, du communal au fédéral… » Il y a du pain sur la planche, pour autant qu’on trouve un juge intègre, qui compose une équipe intègre… et que le monde politique les laisse travailler…

L.R.

Commentaires