Print Friendly, PDF & Email

Tiens ! On n’en a pas parlé dans la bonne presse : le gouvernement Michel, appuyé par Ecolo et le PS, DéFI et l’inévitable PTB, a bloqué une enquête sur le coût de l’immigration. Pour le contribuable, ce sont 10 milliards par an qui sont perdus ! 

L’étude avait été demandée par Theo Francken, secrétaire d’Etat à la Migration, et Johan Van Overtveldt, ministre des Finances. Ils ont été débarqués par Charles Michel (MR), lors du vote sur le Pacte de Marrakech.

Alexander De Croo a succédé à Van Overtveldt aux Finances et… s’est empressé d’enterrer l’étude. Au grand soulagement de la clique MR/PS/CDH/DéFI/Ecolo/PTB, enthousiastes défenseurs du Pacte (seul le PP avait voté contre), des communes hospitalières et de l’immigration non-contrôlée.

Justification de De Croo : « On ne va pas instrumentaliser la Banque Nationale à quelques semaines des élections » (traduction du texte ci-dessus, paru dans le magazine flamand Knack. Quelle délicate attention…

Y aurait-il des choses à cacher, messieurs-dames du MR ? Toutes les affirmations, selon lesquelles « l’immigration est une chance pour notre économie » relèveraient-elles du mensonge pré-électoral, destiné à capter les voix de certains groupes de la population ?

Ou alors, aaurait-on peur dans l’establishment de voir la Banque Nationale confirmé les chiffres évalués par le Parti Populaire depuis 2015 (cette année-là, le montant était de 8,6 milliards – l’inflation aidant nous nous retrouvons à 10 milliards) ? Selon cette dernière étude, la facture annuelle de l’immigration s’élèverait à pas moins de 10 milliards d’euros !

Au passage, relevons que ces 10 milliards correspondent aux 11 milliards de déficit, à nous légué par le gouvernement Michel.

Il est donc souhaitable de lire les 70 propositions du PP. C’est là que l’on trouvera la vérité sur les réalités de la Belgique et sur les solutions raisonnables à apporter.Voter pour les partis traditionnels, c’est s’assurer un réveil dur et tragique après le 26 mai ! 

D.K.

Commentaires