Print Friendly, PDF & Email

312.000 nouveaux emplois aux Etats-Unis, rien qu’au mois de décembre 2018 !

C’est le résultat du patriotisme économique de Donald J. Trump. Son « America First » et ses mesures en faveur des entreprises a fait revenir nombre d’entre elles, qui avaient choisi l’exil sou les précédentes présidences (Obama, notamment).

Les chiffres de l’emploi aux USA sont tellement bons et évoluent de manière tellement favorable que l’on craint une surchauffe des engagements ! Allô, Charles ? Allô, Elio ? Allô, Rudi (Vervoort, il faut le préciser) ?

Les chiffres proviennent de l’agence Bloomberg, et non due l’administration américaine. Rappelons que le président de Bloomberg se présentera sous les couleurs du parti démocrate aux prochaines élections.

En Belgique, les chiffres de l’emploi sont manipulés outrageusement. A l’approche d’élections, le chômage baisse comme par miracle.

La vérité est toute autre :

Cette réalité est soigneusement camouflée par les partis traditionnels, volontiers donneurs de leçons de démocratie et de « transparence » à Donald J. Trump. La différence, c’est que la méthode Trump, ça marche – au grand dam de toutes les « élites » européennes » et de tous les commentateurs, éditorialistes et journalistes « qui savent ».

Nous attendons toujours les mesures en faveur des entreprises afin qu’elles créent des milliers de nouveaux emplois durables. Des mesures susceptibles d’attirer les investisseurs étrangers, qui se méfient actuellement de la Belgique. Des mesures qui redonneront leur vitalité à la Wallonie et à Bruxelles. Seul un changement radical de politique, en mai 2019, pourra redonner de l’espoir. 

A.D.

Commentaires