Print Friendly, PDF & Email

Le 7 décembre, 45.000 Catalans descendaient sur Bruxelles. Ils y manifestaient pour le rétablissement de la démocratie en Espagne. Pour rappel : 8 parlementaires catalans, démocratiquement élus, croupissent dans les geôles espagnoles, comme au plus fort de l’ère Franco, tant décriée par les bobos gauchistes.

Ces derniers restent muets devant le sort de ces prisonniers politiques – lâchés par Amnesty International, qui considère qu’ils « ne peuvent être qualifiés de prisonniers d’opinion ». Ah, s’ils étaient incarcérés chez Poutine, Amnesty tiendrait un autre discours !

Or donc, 45.000 Catalans sont venus à Bruxelles pour dénoncer le silence de l’Union Européenne face à une situation se déroulant sur le sol de l’Europe.

Pas un seul incident avec la police. Pas une seule vitrine brisée. Pas un seul magasin pillé. Pas une seule voiture vandalisée ou incendiée… Alors qu’à la moindre manifestation d’une centaine de personnes, les bien-pensants attribuent les exactions à « une bande de casseurs-qui-n’a-rien-à-voir-avec-les-manifestants », les casseurs étaient totalement absents au milieu de 45.000 personnes !

Voilà comment cela se passe quand les manifestants sont des gens civilisés.

Commentaires