Print Friendly, PDF & Email

Il l’a annoncé, ce soir du 29 novembre 20178 : « il » occupera la tête de liste PS aux élections fédérales de mai 2019.

La RTBF lui a déroulé le tapis rouge (forcément) et l’a laissé dire, sans l’interrompre. Et surtout pas en lui posant des questions dérangeantes.

Par exemple, ces 5 milliards qu’il veut investir dans les transports publics, il va les chercher où ? Chez Laurette Onkelinx qui va empocher 458.448 euros comme prime dorée pour son départ à la pension ?

Elio nous annonce de nouvelles dépenses qui devront engendrer de nouveaux impôts.

Bref, on prend les mêmes et on recommence. Les « chantiers » du PS, qui devaient révéler une nouvelle génération, n’ont déterré que des momies, semble-t-il.

Question : à 67 ans (il est né le 18 juillet 1951, à Morlanwelz-Mariemont), Elio n’arrive-t-il pas à l’âge de la retraite ? Aurait-il peur de toucher une pension de 1.154 euros, qui le montant moyen des pensions en Belgique ? Une des pensions les plus basses d’Europe, par la grâce des gouvernements PS qui se sont succédés depuis la fin de la deuxième guerre mondiale.

 

Commentaires