Print Friendly, PDF & Email

… et les médias (RTBF en tête) l’adorent ! Les gauchofascistes ont trouvé leur nouveau héros : Dyab Abou Jahjah. Un prédicateur de haine, un suprémaciste islamique, antisémite, homophobe, faux « démocrate » admirateur d’Erdogan. Il se présente aux élections régionales, à Bruxelles, et toute la presse se presse pour recueillir ses propos. 

Une complaisance sans pareille. Des interviews partout. Aucune d’allusion à ses déclarations passées, lorsqu’il plaidait pour jeter tous les Juifs (israéliens) à la mer (voir la vidéo ci-dessus, réalisée lors d’un débat à une télévision des Pays-Bas). Il veut aussi chasser du pays tous les Belges qui n’adhèrent pas au modèle multiculturel – c’est-à-dire, uniculturel islamique.

Et comme c’est curieux : pas un mot d’indignation. Silence du MRAX, des Territoires de la Mémoire, de la Ligue des droits humains, d’Unia et de toutes ces asbl grassement subsides. Il est vrai qu’Alexis Deswaef (Ligue des droits de l’homme) avait engendré une liste de soutien à Jahjah, lorsque ce dernier s’était fait jeter par la rédaction dru quotidien flamand De Standard, où il tenait une chronique de la haine.

Rappelons qu’il est entré clandestinement en Belgique et qu’il y a obtenu l’asile politique. Comme quoi, la Belgique n’accorde l’asile qu’aux « victimes », mais pas aux propagandistes de l’islam offensif, s’il faut en croire la version officielle… (voir ici le résumé de sa brillante carrière).

Dans Le SoirLe Vif, L’Echo, rien que des « informations objectives ». Pas une seule réserve. Les journaux ne veulent retenir qu’une chose : « Abou Jahjah débarque à Bruxelles pour contrer la N-VA« . Un titre de gloire chez les gauchofascistes…

Sa colistière : une collaboratrice de la RTBF ! 

Il entraîne dans son sillage une « conscience », Candice Vanhecke, présentée comme une « journaliste francophone indépendante, spécialisée dans les enjeux de religion et laïcité« . Mais on ne précise pas qu’elle a travaillé pour la RTBF et BX1, la chaîne officielle du pouvoir socialiste, à Bruxelles. Voilà encore une preuve que la RTBF est une radio-télévision tout à fait indépendante, objective et ouverte à tous les courants de pensée…

Quant aux « enjeux de la laïcité », Candice se montre très candide en s’alliant avec un combattant de l’islam. Sa biographie le prouve : Dyab Abou Jahjah a lancé la Ligue Arabe Européenne dont le but était tout sauf le « vivre ensemble », cher aux imposteurs écologauchistes. Et à la lecture de certaines des proses de Candice, on apprend que la laïcité passe par une soumission à l’islam.

Les Belges doivent émigrer

Du reste, la vérité sur Abou n’est guère reluisante, mais les gauchofescistes se gardent bien de la révéler – seul compte le fait qu’Abu Jahjah « vient à Bruxelles pour contrer la N-VA« . On oublie ses discours antisémites, homophobes, semeurs de haine.

Cela lui vaut quitus pour ses crachats haineux à l’égard des Belges : si ces derniers « n’aiment pas le multiculturel, ils doivent émigrer« . Après « les Juifs à la mer », voici donc les Belges à la Mer du Nord.

Il est aussi l’auteur de ce texte mémorable, après les attentats du 11 septembre 2001 : « La plupart d’entre nous [les Arabes, que nous vivions à l’étranger ou dans notre pays] – sauf un petit pourcentage d’exceptions qui confirment la règle – ont ressenti ce jour-là quelque chose qui ne peut être décrit comme de la joie ou de la bonne humeur, mais plutôt comme un sentiment de douce revanche. Nous avions tous – à part cette petite minorité – une position de « on ne récolte que ce qu’on sème ». Voir des gens sauter par les fenêtres du WTC était une vision très dérangeante pour nous tous, nous nous sommes tous sentis mal pour ça, et désolés pour ces gens. Ce sentiment de tristesse était également très présent à chaque fois qu’on essayait de penser à comment ça avait dû être pour les pauvres passagers de ces avions.». Mais il ajoute que « maintenant, deux mois après les événements de septembre, on voit les choses plus clairement. C’est terrible comment des criminels, par leurs actes, créent le malheur de tellement de gens, gens de leur propre peuple et ennemis présumés. Comment la violence produit plus de violence, qui elle-même produit encore plus de violence« .

La complicité entre Abou Jahjah et Ecolo

Mais pourquoi s’offusquer ? Abou Jahjah est copain avec la présidente de Groen, l’équivalent d’Ecolo pour la Flandre :

On ignore souvent qu’il est un soutien d’Erdogan et répand des mensonges sur les supporters de l’ennemi du dictateur turc, Fethullah Gülen. On peut donc en conclure qu’en raison de ses amitiés avec les Verts, Ecolo soutient lui aussi Erdogan.

Contrairement au PP, boycotté par les médias et vilipendé par les asbl gauchistes, Dyab Abou Jahjah bénéficie de la complicité de ces mêmes médias et asbl. Ils adhèrent donc aux projets liberticides d’Abu Jahjah. Seul point positif : en apportant leur soutien à un antisémite homophobe, les gauchofascistes et Ecolo dévoilent leur vrai projet pour l’avenir de nos enfants. 

Y.B.

Commentaires