Print Friendly, PDF & Email

265,8 milliards d’euros sur les comptes d’épargne des Belges. Un record datant déjà de juin 2018 et confirmé par la Banque Nationale. Un pactole qui fait saliver les gouvernements successifs, qui ont gaspillé l’argent public. La loi interdit à l’Etat de toucher à votre épargne. Ecolo a trouvé le moyen de vous en dépouiller.

« Ils » ont tout essayé. « Ils », ce sont les gouvernements PS, MR, CDH, Ecolo, Défi qui occupent le pouvoir et nous abreuvent de leurs incompétences. Ils auraient bien aimé vous délester de votre épargne.

Ils ont tout essayé. Les emprunts d’Etat (qui ne rapportent plus grand chose), l’aide aux « jeunes entreprises », etc. En vain. Le citoyen belge n’est pas idiot : il ne veut pas confier son bel argent à des politiciens qui pensent d’abord à leurs avantages et à financer leur maintien au pouvoir.

Ecolo a trouvé le moyen de vous délester de votre épargne. 

Nous avions déjà connu l’introduction forcée de la TVA, en 1967, qui permit aux économies européennes de garder la tête hors de l’eau. En Belgique, cet impôt supplémentaire est régulièrement utilisé pour combler les trous du budget de l’Etat. Il suffit d’évoquer les pitreries à propos du taux de TVA (6 % ou 21 % ou à nouveau 6 % ?) sur le diesel…

Cette fois, Ecolo va plus loin : il propose de vous dépouiller de votre épargne ! Pour les politiciens, cette épargne est devenue une véritable obsession. Près de 270 milliards d’euros, cela effacerait une partie de la dette publique belge (plus de 437 milliards d’euros, en 2019)… qu’ils ont créée et creusée.

Et surtout, cela permettrait de poursuivre les gaspillages d’argent du contribuable : entre autres pantalonnades, 600 millions d’euros en « aides à la presse » ; payer les grasses pensions, les avantages et les « primes de départ » des politiciens ; poursuivre les dépassements de budgets pour des travaux publics confiés aux copains (voir ci-dessous).

Un scénario bien mis au point et prévisible

Evidemment cette épargne, devenue magiquement « verte », se pare d’un manteau vertueux. Elle servirait à financer des moyens de « réduire la consommation d’énergie » et soutenir de « nouvelles technologies vertes« . L’Ecolo Georges Gilkinet a enfoncé le clou dans une interview à La Libre. Et cette nouvelle proposition s’ajoute aux précédentes : votre épargne inspire Ecolo !

Après le fiasco à 2 milliards des « certificats verts », chers à Jean-Marc Nollet, on peut s’attendre au pire !

Le scénario est clair : dans un premier temps, il sera fait appel au « civisme vert » des épargnants, puis on passera à l’obligation de se montrer « civique », le tout accompagné d’amendes pour les épargnants rétifs.

Toute l’agitation autour du climat relève bien d’une volonté de dépouiller le citoyen (l’appauvrir, en réalité), au profit d’une industrie « verte » et de « transition énergétique » pour laquelle elle dépense 1.500 milliards de dollars en promotion, tous les ans ! Preuve est faite qu’Ecolo et les partis traditionnels, trop heureux de grimper dans le char, sont complices de ce mauvais coup contre le simple citoyen.

A.D.   

Commentaires