Print Friendly

Regardez ces images: c’est la situation après 12 jours d’émeutes dans d’innombrables zones de non-droit en France. Ici dans la ceinture de Paris, à Bobigny, pour protester contre le « viol » et l’arrestation par la police d’un jeune noir, Theo, au cours d’une manifestation violente. Le résultat médical de cette enquête semble prouver que c’est un coup de matraque dans le dos qui a causé la lésion et pas un viol par matraque, mais cela n’a plus d’importance.

Le pouvoir socialiste en France a capitulé. Le président Hollande est allé s’apitoyer au chevet du jeune Theo. Pour rappel, la maire de Paris, Anne Hidalgo (PS) a déclaré de manière péremptoire l’an passé qu' »il n’y a pas de zones de non-droit en France ». Dont acte.

On entre tout doucement dans la post-civilisation…

Commentaires