Print Friendly, PDF & Email

A lire la bonne presse, le chômage baisse, le pouvoir d’achat augmente, les pensions atteignent des niveaux sidéraux. Mais les mensonges ne tiennent plus. Voici comment le PP peut réellement augmenter le pouvoir d’achat, en abandonnant les vieilles formules des partis traditionnels.

Essence et diesel passent allègrement la barre des 1,50 euros le litre. Les maigres augmentations de salaires sont déjà noyées dans un déluge d’essence et de taxes. Charles Michel ne comprend pas cela : forcément, il ne paie pas l’essence de sa voiture entretenue par les deniers du contribuable.

Et l’envolée des prix risque de ne pas s’arrêter bientôt. L’économie belge n’a progressé que de… 0,2 % depuis le début de cette année. Les faillites atteignent des records rappelant les années 1930 et touchent principalement les professions libérales. C’est le signe d’une économie à bout de souffle ; une économie menée par ceux qui ne voient de salut que dans l’augmentation de vos impôts.

les impôts tuent le bien-être des Belges

Ci-dessus un exemple type des mensonges du gouvernement Michel. Le premier ministre s’insurge face aux « fausses informations » concernant les pensions. Version officielle, reprise cérémonieusement par la bonne presse.

Mais il y a la réalité. Celle notamment de ce pensionné qui, d’année en année, voit ses impôts augmenter. En 2016, le fisc lui remboursait 500 euros. Un an plus tard, la manne avait fondu à 133 euros. Cette année, il doit payer un supplément !

Les propositions du Parti Populaire

Les partis traditionnels promettent des baisses d’impôts… alors que ce sont eux qui n’ont cessé de les augmenter depuis 50 ans. Ils ne pourront pas tenir leurs promesses comme ils n’ont pas pu les tenir lors d’élections précédentes.

La raison ? Ils refusent de sabrer dans les dépenses publiques. Pourquoi ? Parce qu’elles permettent d’entretenir les copains et le clientélisme des partis au pouvoir.

Le PP propose une diminution drastique des dépenses publiques, sans toucher au bien-être des citoyens. Au contraire, il l’augmente !

Epluché et approuvé par le Bureau fédéral du Plan, le programme du PP aboutira à la création de plus de 60.000 emplois – et pas des emplois au rabais comme les imaginent les PS, Ecolo, MR, PTB et autres.

Les dépenses inutiles ? Le Sénat, refuge des copains et des incompétents : Mercel Cheron, Ecolo, va le quitter avec un bonus de 450.000 euros, augmentés d’une pension mensuelle avoisinant les 10.000 euros mensuels. A supprimer !

Les subventions aux médias : en les supprimant, le citoyen gagne 600 millions par an.

La suppression de plus de 40.000 asbl inutiles et parfois malfaisantes (MRAX, etc) qui nous coûtent 19 milliards par an. Un exemple ci-dessous :185.000 euros jetés à la rue pour une asbl Eros Center !


Ces économies permettront d’augmenter les aides aux asbl vraiment utiles, comme la Ligue Braille et autres.

Les économies réalisées permettront d’augmenter les pensions de 100 euros et allègeront les budgets des familles et des isolés. Le pouvoir d’achat ne sera plus un problème dès le 15 du mois.

Et cela permettra surtout d’alléger la facture des impôts et taxes : les premiers 20.000 euros gagnés dans l’année seront exonérés d’impôts. Pour plus de précisions, cliquez ici.

Ce 26 mai 2019, le seul vote utile, c’est la liste 7, au fédéral, en régions et à l’Europe. Voter pour les partis traditionnels (PS, Ecolo, MR, CDH, DéFI, Destexhe) est un vote perdu pour la renaissance de la Wallonie et de Bruxelles. Le programme du PP a été abondamment copié, parce que solide et sérieux : préférez l’original aux copies !

D.K.

Commentaires