Print Friendly, PDF & Email

A l’approche des élections, tant communales qu’européennes, l’Ecolo Philippe Lamberts s’agite dans tous les sens. Coup sur coup, le député européen s’en prend au Président français, Emmanuel Macron, et au Premier ministre belge, Charles Michel (MR).

Lamberts a le chic pour transformer le parlement européen en une salle de meeting Ecolo. Sa philippique anti-Michel relevait de la propagande électorale. De cette manière, les quelques parlementaires présents n’ont rien compris à la joute oratoire entre deux Belges qui ont démontré qu’ils n’avaient décidément aucune envergure européenne.

Lorsque nous disons « coup sur coup », nous devrions plutôt écrire « coût sur coût ». Parce que ces simagrées coûtent très cher au contribuable.

Lors du discours contre Charles Michel, il y avait une vingtaine d’eurodéputés présents dans la salle. Et les images montrent qu’ils n’écoutaient même pas le désopilant Lamberts. 20 députés, alors que le parlement européen compte 766 parlementaires !

Si on considère que le salaire mensuel brut d’un parlementaire européen s’élève à 12.826 euros (source : Journal du net, 19/6/2017), ces 766 messieurs-dames nous prennent 9.824.716 euros par mois. Ou, si l’on préfère, une dépense moyenne par mois (sur bas de 30 jours) de 327.490,53 euros.

Bien qu’absents, le jour de la joute Lamberts-Michel, les 746 parlementaires dans la nature ont touché un total de 327.490,53 euros… pour ne rien faire !

PLUS DE 700 DéPUTéS EUROPéENS ABSENTS LORS DU DISCOURS DE CHARLES MICHEL. POUR LE CITOYEN, UNE DéPENSE DE PLUS DE 327.490 EUROS QU’EMPOCHENT LES PARLEMENTAIRES EUROPéENS… POUR NE RIEN FAIRE ! 

Sans doute pour récompenser leur assiduité, la vingtaine de parlementaires présents ont touché, en plus, 306 euros, qui leur sont généreusement alloué par jour de présence dans les institutions européennes. Il n’est pas impossible, du reste, que la plupart des 746 absents aient, eux aussi, empoché les 306 euros : ces messieurs-dames sont passés maîtres dans l’art de venir signer les registres de présence au petit matin et de filer aussitôt après.

En conclusion, le bavardage de Lamberts aura coûté plus de 327.490,53 euros ! Précisons que citer ces chiffres relève bien sûr du « populisme »…

Nombre de nos lecteurs se demandent si le PARTI POPULAIRE est anti-européen. Bien sûr que non. Il s’affiche eurosceptique, parce que l’Europe, telle qu’elle est imposée et défendue par les partis traditionnels ne fonctionne pas à l’avantage des citoyens. Elle s’avère un tonneau percé où disparaissent des sommes colossales, au seul avantage des eurocrates. C’est bien pourquoi, il faut remettre de l’ordre !

A.D.

Commentaires