Print Friendly, PDF & Email

Quand les Flamands votent « mal », ça leur rapporte ; quand les Wallons votent « bien », ça leur coûte cher. C’est la conclusion que l’on peut tirer des chiffres officiels. Fédération Wallonie-Bruxelles : un déficit au-delà de 8 milliards – et, sans doute, 12 milliards en 2020. Région flamande : budget en excédent de 390 millions, malgré les transferts d’argent vers la Wallonie. Triste…

Les informations proviennent d’un même journal. Qui n’a pas cru bon de les rapprocher. Il préfère promouvoir le racisme anti-flamand, en tentant de persuader les francophones de ne pas passer leurs vacances à la côte belge. Non pas parce qu’elle est défigurée par les éoliennes ou parce que les prix y seraient prohibitifs, mais parce de Knokke à La Panne, le peuple a mal voté…

On avait déjà connu ce genre d’ineptie, grâce à Louis Michel, lorsqu’il initiait aux francophones l’ordre de ne pas aller skier en Autriche- qui, elle aussi, avait mal voté (à Vienne, en février 2000). La caste politique wallonne et bruxelloise touche le fond… 

GvO

Commentaires