Print Friendly

L’information circulant très peu dans les grands médias américains et pas du tout dans les médias européens, où on continue à dire qu’un ancien soldat devenu fou a tué des passagers dans l’aéroport de Fort Lauderdale, il importe d’établir certains faits.Fort-Lauderdale

D’une part, le criminel concerné présentait effectivement des signes de dérangement mental : il a fait un bref séjour dans une institution psychiatrique à Anchorage, en Alaska. Les psychiatres qui l’ont relâché portent une lourde responsabilité. Le FBI qui n’a pas continué à le surveiller porte une lourde responsabilité aussi. Tout cela sent fortement les années Obama et le «politiquement correct».

Heureusement que les années Obama s’achèvent.

D’autre part, le criminel concerné éprouvait depuis longtemps une fascination certaine pour l’islam, qui atteignait parfois le niveau d’ardeur qui est celui des convertis. Des photos de lui portant keffieh et faisant le signe de soumission à Allah que font les djihadistes sont aisément disponibles, mais occultées par la plupart des grands médias, tout comme sa participation à des forums de discussion djihadistes.

Pamela Geller
Pamela Geller

Pamela Geller a publié des liens édifiants à ce sujet, et donné le nom musulman que s’était choisi le criminel: Esteban Santiago était aussi Aashiq Hammad (pamelageller.com).

L’armée, dont il a été membre, et le FBI encore une fois, n’ont rien remarqué.

Tout cela sent fortement les années Obama et le «politiquement correct», une fois encore, et la dissimulation de ce que je viens d’écrire, y compris par les forces de police de Floride est inquiétante et consternante. Vivement que les années Obama s’achèvent !

Les propos disant qu’Esteban Santiago a été traumatisé par son passage dans l’armée ne tiennent pas : ses problèmes mentaux et ses rapports à l’islam ont existé avant son passage par l’armée, les liens publiés par Pamela Geller le montrent.

Le discours des démocrates disant que le problème est celui du contrôle des armes à feu montre à quel point la dérive à gauche des démocrates est grave et consternante. A chaque fois qu’un acte terroriste est commis, les démocrates incriminent les armes à feu, mais jamais le criminel, et jamais l’islam. Ils ressemblent en cela à la gauche européenne.

On a vu à Nice l’été dernier et plus récemment à Berlin qu’un camion peut tuer davantage que des armes à feu. On a vu en novembre 2015 que dans un pays où le port d’arme est interdit, une tuerie par armes à feu pouvait s’accomplir et se révéler plus meurtrière que dans un pays où le port d’arme est autorisé. Au Bataclan, il n’y avait personne pour abattre les assassins ou les arrêter.

NDLR: On vient de voir à Jérusalem qu’un camion peut servir à tuer 4 piétons et en blesser 10 autres.

GUY MILLIÈRE

Source: http://www.dreuz.info/2017/01/08/fort-lauderdale-lombre-du-jihad-on-ne-vous-a-pas-dit-que-santiago-sappelait-aashiq-hammad/

 

Commentaires