Print Friendly

C’est que que déclare maintenant Francis Ghigny (photo de tête), l’ex-président de la CWaPE (Commission Wallonne pour l’Energie): Le ministre démissionné Furlan (celui qui ne savait pas que sa compagne cumulait!) lui avait proposé une place au Cabinet du ministre de l’Energie, pour laisser la place à la belle-soeur de Furlan!

La CWaPE est l’organe régulateur wallon de l’énergie. La CWaPE suit le marché de l’énergie, fixe les prix, assure une médiation entre consommateurs et gestionnaires de réseaux de distribution (anciennes intercommunales ou régies) et producteurs, octroie des licences, informe, etc…

Francis Ghigny, un apparatchik d’Ecolo, nommé à la tête de la CWaPE pour exécuter la politique des Khmers verts. Mais il est compétent et sait de quoi il parle.

Francis Ghigny est le président-fondateur de ce machin wallon, créé par le premier ministre écologiste du gouvernement wallon, José Darras. C’est un écolo bon teint, et qui refuse de fonctionner dans le marigot habituel de la politique belge. On peut lui reprocher sa gestion politisée, mais il est compétent.

Pour preuve, sa défenestration par le ministre Furlan, à la suggestion du ministre-président-bourgmestre-de-Charleroi Paul Magnette, au 1 janvier 2017, pour permettre de nommer la belle-soeur de Magnette, Christel Evrard à la direction de la CWaPE. En fait Ghigny a été piégé, en acceptant une prolongation de son mandant de quelques mois qui ne lui permettait plus statutairement de se représenter (ce qu’il aurait pu faire s’il n’avait pas accepté la prolongation).

Christel Evrard, d’autant plus gourmande que son beauf est haut placé! Il s’appelle Paul Magnette…

La belle-soeur de Paul Magnette, qui pratique le népotisme au niveau de sa belle-famille, a les dents longues et le torchon brûle entre elle et Ghigny depuis des mois. Pour apaiser les tensions, une procédure en bonne et due forme de recrutement du nouveau président a été organisée, avec un jury.

Problème: Francis Ghigny fait partie du jury et maintient ses doutes (le mot est faible) quant à la compétence de la candidate Evrard… La procédure de recrutement a été suspendue suite à une plainte quant à « la fiabilité du jury ».

Paul Furlan (PS), le ministre de l’Energie wallon, grand camarade de son voisin Magnette (Thuin, c’est à côté de Charleroi), a essayé d’acheter Francis Ghigny, en lui faisant miroiter un poste à son Cabinet pour laisser la place à la belle-soeur de Magnette…

Francis Ghigny commente à l’Echo vendredi dernier: « j’imagine que Christel Evrard est l’auteur de cette plainte. Si elle a raison de vouloir m’écarter, je maintiens qu’elle n’a pas les compétences managériales pour diriger la Cwape… En n’organisant pas la procédure de sélection, le gouvernement espérait que Christel Evrard, vice-présidente, obtienne automatiquement la présidence pour un long intérim ».

Lourde accusation qui montre bien à quel niveau d’arrogance se trouvent Magnette et le Parti Socialiste. Pas gênés! La Wallonie leur appartient. Et Ghigny, perfide d’ajouter: « le ministre Furlan (PS) avait d’ailleurs tenté d’acheter mon silence (quant à la nomination de la belle-soeur à Magnette – Ndlr) en me proposant une place dans son cabinet. J’estime qu’il était dans l’intérêt de la CWaPE que je prenne position. »

Christel Evrard n’a pas souhaité réagir. Jusqu’où ira le PS pour la faire nommer?

C.T.

Commentaires