Print Friendly, PDF & Email

Selon le milliardaire mondialiste George Soros, Trump a presque détruit le nouvel ordre mondial qu’il avait tenté de mettre en place avec Obama.

S’adressant exclusivement au Washington Post , le milliardaire mondialiste admet qu’il regrette de ne pas avoir prévu l’ascension fulgurante de Trump au pouvoir.

Craignant que Trump «veuille détruire le monde» , Soros a juré de «redoubler d’efforts» pour verser des millions de dollars afin de s’opposer à tout ce que Trump défend.

Zerohedge.com a déclaré: «Bien que l’Américano-hongrois puisse paraître triste et sombre dans son interview, il a en réalité une raison de se sentir ainsi, car Trump aurait à lui seul participé au démantèlement de l’ordre mondial libéral-mondialiste qui Soros a travaillé à construire pendant des décennies, détruisant le vieux paradigme des relations transatlantiques en une simple série de tweets et présidant au retour de la morale chrétienne, de l’éthique et des valeurs dans la société américaine, des idées qui sont absolument anathèmes pour le milliardaire athée.»

Du point de vue de Soros, Trump est en train de détruire le monde, bien que pas dans le sens apocalyptique qu’il sous-entend, mais dans l’idéologique de créer un ordre mondial totalement nouveau que celui dont le Président a hérité.

Obama, qui peut être considéré comme le substitut de Soros à la Maison Blanche, a œuvré en faveur de la construction d’un monde où les États-Unis s’inclinent devant l’autorité de l’ONU sur de nombreuses questions clés (mais pas toutes, parmi d’autres) telles que les programmes de développement durable, annonçant un nouveau multilatéralisme qui aurait rapproché les relations internationales d’un soi-disant «gouvernement mondial», même si celui-ci serait encore largement sous l’influence américaine indirecte.

Parallèlement à cela, la vision Obama-Soros était de faire en sorte que les médias attaquent tous leurs adversaires en tant que «suprématistes racistes, fascistes et blancs» pour avoir osé penser que l’avenir pourrait être différent, mais soudainement, Trump est arrivé et s’est engagé, pour défaire cette vision du monde.

Le monde que Trump veut construire est celui de l’unilatéralisme américain illimité dans «Leading from the Front», tout en prônant sans équivoque le retour à l’unipolarité, corrigeant ce qu’il croit véritablement avoir été les nombreux torts historiques d’Obama, de Soros et de tous les autres.

Tout compte fait, ce recalibrage mondial peut à juste titre être qualifié de «révolution dans les affaires du monde» en raison de la «nouvelle pensée» impliquée dans l’orientation de la politique américaine à partir de maintenant.

Sean Adl-Tabatabai

Source : http://www.europe-israel.org/2018/10/selon-le-milliardaire-mondialiste-george-soros-trump-a-presque-detruit-le-nouvel-ordre-mondial-quil-avait-tente-de-mettre-en-place-avec-obama/

Commentaires