Print Friendly

Les jours se suivent et se ressemblent: la religion de paix et d’amour est toujours bien dans l’actualité, sans l’être bien sûr, puisqu’il est interdit de faire des parallèles qui seraient d’odieux amalgames avec le terrorisme…

Le bourgmestre Mayeur avait menti au public lors de l’annulation de la marche « Même pas peur » le 22 mars dernier…

Ce mercredi 15 février, Yvan Mayeur, le brillantissime bourgmestre (PS) de ce bouton de culotte qu’est Bruxelles-ville, a été obligé d’avouer devant la Commission attentats du parlement que son annulation de la marche « Même pas peur » le 22 mars 2016, après les attentats était non pas due à une surcharge de travail des policiers comme il l’avait affirmé, mais à des menaces précises d’attentat au camion-bélier par des terroristes « belges » n’ayant évidemment rien à voir avec l’islam. Il avait du aussi annuler le feu d’artifice du 31 décembre 2015 à la demande de la police « mais ne sait pas pourquoi ». 

Ce même jour, le 15 février, la Commission parlementaire fédérale attentats qui étudie la menace islamique, entendait un imam de la grande mosquée du Cinquantenaire à Bruxelles. Ce n’était pas les personnes à qui on avait demandé de comparaître (le président de la mosquée), mais un lampiste, Galaye N’Diaye (photo de tête), qui a déclaré une série de mensonges et a été flou pour le reste. Tous les parlementaires, Ecolo et le CDH Dallemagne en tête, ont bien été obligés de s’apercevoir que cela n’allait pas…

Un des imams de la grande mosquées du Cinquantenaire, Galaye N’Diaye, est venu déclarer que l’enseignement du Centre islamique n’était ni wahhabite, ni rigoriste. Faux, c’est l’Arabie saoudite qui finance.

La grande mosquée est dans l’illégalité en matière de financement et en matière d’enseignement/dissémination de ses recommandations moyen-âgeuses. Le président du conseil général de la grande mosquée n’est autre que l’ambassadeur d’Arabie Saoudite en Belgique. La mosquée est financée par un organisme fondé par un prince saoudien. Officiellement, la grande mosquée prône l’ouverture et le vivre ensemble.

Pourtant, sur son site internet, la grande mosquée donne des conseils inacceptables aux musulmans belges : interdiction pour une femme de soutenir le regard d’un homme ou de lui serrer la main, interdiction de travailler dans un magasin qui vend des produits non halal, obligation du port du voile, etc.

Il y a aussi l’histoire de l’imam expulsé discrètement il y a deux ou trois ans et les plaintes contre les cours des imams « formateurs ». Il y a la promotion du négationisme sur le site du centre islamique (accolé à la grande mosquée).

Il y a aussi le départ pour le djihad en Syrie d’une étudiante du Centre islamique, malgré les dénégations de l’imam lors de sa déposition. 

En matière de promotion du négationisme, un internaute désirant garder l’anonymat pour des raisons de sécurité avait introduit une information en date du 25/07/09 auprès des services du Procureur du roi de Nivelles. Il avait signalé les faits au Centre pour l’Egalité des Chances et de Lutte contre le Racisme (CECLR) et au cabinet de Stefaan De Clerck (CD&V), ministre belge de la Justice et des Cultes, sans aucun effet dans les deux cas. Comme chacun le sait, c’est le racisme des « suprémacistes blancs » qui est dangereux, pas le racisme obscurantiste des sectes musulmanes.

Prière à la grande mosquée du Cinquantenaire. Il faut d’urgence interdire le financement par l’Arabie saoudite.

« Il n’est pas normal qu’une association reconnue et subsidiée par l’Etat belge répercute impunément une propagande niant ou minimisant l’Holocauste. Par ailleurs, en tant qu’autorité morale pour une communauté particulière établie en Belgique, le CICB se devait de faire preuve de la plus grande prudence quant au contenu de son site, surtout dans le climat actuel« , avait conclu l’internaute retraité en ajoutant n’avoir reçu « aucune information supplémentaire quant au suivi du dossier ni de la part des services du Procureur du Roi, ni du Centre d’Egalité des Chances et de la Lutte contre le Racisme, ni du cabinet du Ministre de la Justice et des Cultes. Le lien incriminé est lui toujours actif. »

Bref, la Commission va se pencher à nouveau sur la Grande Mosquée de Bruxelles. Peut-être un jour finiront-ils par prendre des décisions claires? Ca ne fera jamais qu’un an que les attentats ont eu lieu…

C.T.

Commentaires