Print Friendly

Le gouvernement de Viktor Orban mettra fin à la campagne qu’il a lancée contre Georges Soros avant la visite du Premier israélien, Benjamin Netanyahou.

L’origine des tensions

Le milliardaire Soros avait condamné le gouvernement hongrois pour sa réticence à accueillir des migrants musulmans sur son territoire. Pourtant, le parti au pouvoir ne fait que suivre l’avis du peuple. En effet, en octobre dernier, 98,3 % s’était opposé via référendum aux quotas de migrants que l’UE voulait imposer à la Hongrie. Une position loin d’être minoritaire, puisque le groupe de Visegrád (Pologne, République Tchèque, Hongrie et Slovaquie) fait bloc contre la folle politique des quotas !

Cette année en Hongrie: moins de 200 demandeurs d’asile. Cette année en Belgique: + de 9000 demandes d’asile. Suivons le modèle hongrois!

Une campagne contre l’idéologie de Soros

Le gouvernement hongrois refuse l’ingérence politique agressive de George Soros par affiches…

La réponse d’Orban correspondait entièrement à l’avis de la majorité des Hongrois: pas d’ingérence de la Commission européenne ou de Soros et de son « université » politiquement active à Budapest, contre l’avis de la majorité de la population. La Hongrie ne souhaite pas d’une arrivée massive de migrants. S’en suivit une campagne officielle du gouvernement sur des affiches et dans les journaux papiers avec une image du milliardaire le visage souriant, avec pour légende : « Ne laissez pas Soros rire le dernier ».

Israël et la Hongrie unis

Le ministère israélien des Affaires étrangères a publié lundi un communiqué dans lequel il critique vivement les initiatives de Georges Soros et soutient la position de la Hongrie. Un porte-parole du ministère déclare : « Cet homme a tenté systématiquement de détruire les gouvernements démocratiquement élus d’Israël en soutenant différentes organisations qui propagent des mensonges sur l’État hébreu et tentent de le priver du droit à la légitime défense »

Viktor Orban, loin de pouvoir être accusé d’antisémitisme, avait également appelé les juifs hongrois à l’aider à lutter contre l’immigration illégale qui, selon lui, « importe l’antisémitisme » en Europe. Le gouvernement de la Hongrie a décidé de mettre fin à la campagne ce samedi.

Le Premier ministre Israélien, Benjamin Netanyahou se rendra en visite à Budapest le 18 juillet.

Bertrand ROCHETTE

Sources:

https://francais.rt.com/international/40872-gouvernement-hongrois-met-fin-campagne

https://fr.sputniknews.com/international/201707121032207931-israel-soros/

Commentaires