Print Friendly, PDF & Email

Certes, l’inscription sur la maison du ministre de l’Intérieur français, Christophe Castaner, ne brille pas par sa distinction et sa diplomatie. Ce coup dans le dos, si’ l’on ose dire, n’est pas de la meilleure inspiration.

Notre deuxième photo a été prise aux funérailles d’Arnaud Beltrame, égorgé, le 24 mars 2018, par un certain Radouane Lakdim, alors que le courageux officer avait pris la place d’un otage.

Pendant la cérémonie, le même Castaner (il n’était pas encore ministre de l’Intérieur), rigolait ferme avec un copain. On se dit que ce proche d’Emmanuel Macron a un sens assez restrictif de « l’honneur » et du « respect »…

 

 

 

Commentaires