Print Friendly, PDF & Email

Déclarée innocente par la Cour suprême du Pakistan, la chrétienne Asia Bibi reste cependant en prison. Cédant aux islamistes, le gouvernement a imposé une révision du procès. Avec ses 197 millions d’habitants, ses 300 ogives nucléaires et son analphabétisme (la moitié des Pakistanais sont illettrés), le Pakistan est aussi un des pays persécuteurs de Chrétiens. Un des pays… 

A peine avait-elle été innocentée qu’Asia Bibi devenait la cible des barbus, multipliant les manifestations, occupant l’espace médiatique avec des affiches représentant la malheureuse, à côté du d’une corde et exigeant sa pendaison.

Le crime d’Asia Bibi ? Le 14 juin 2009, elle avait osé boire l’eau d’un puits. Voulant servir une rasade à ses compagnes musulmanes, ces dernières avaient refusé, prétextant que l’eau avait été souillée par une Chrétienne… Asia Bibi osa insinuer que le Prophète n’aurait peut-être pas accepté cette attitude. Les musulmanes s’étaient empressées de dénoncer la « coupable de blasphème ».

Condamnée à mort, Asia Bibi, mère de cinq enfants, a croupi dans une cellule exigüe pendant près de neuf ans. Et dire que « Pakistan » signifie « Pays des purs », en langue urdu…

En 2017, 3.066 Chrétiens ont été tués pour leur foi

Le cas de cette personne est emblématique. L’association protestante Portes ouvertes publie tous les deux ans un Index mondial des Persécutions révélant le triste palmarès des pays les plus persécuteurs de Chrétiens.  Si la Corée du Nord arrive en tête, les 10 premiers persécuteurs sont des pays musulmans.

L’islam politique ne tolère aucune autre religion. Rien que pour l’année 2017, les observateurs ont dénombré 3.066 Chrétiens assassinés et 793 églises détruites par des attentats.

Le christianisme devient la religion la plus persécutée

Les persécutions contre les Chrétiens ne sont pas que le fait des musulmans : les bouddhistes du Myanmar (ex-Birmanie) vivent dans un pays qui se trouve 24ème dans le listing de Portes ouvertes qui comporte 100 entrées.

En Inde, les hindouistes se montrent de plus en plus hostiles aux Chrétiens. Cette aversion anti-chrétienne se double d’un racisme anti-blanc, la religion du Christ étant assimilé à « l’oppresseur blanc ».

Il ne faut pas être engagé dans une religion pour condamner les persécutions anti-chrétiennes. Les extrémistes religieux ont déclaré la guerre à la démocratie. C’est bien pourquoi il ne faut pas céder d’un millimètre face aux persécuteurs de Chrétiens. Combien d’autres Asia Bibi dans le monde ? 

A.D.

Commentaires