Print Friendly, PDF & Email

Le 18 novembre est la date officielle pour l’anniversaire de Mickey Mouse. Mais la souris la plus célèbre du cinéma n’est pas née le 8 novembre 1928. Voici pourquoi.

Le premier dessin animé mettant en scène Mickey – et sa fiancée, Minnie, on l’oublie trop souvent ! – date de mars 1928. Il s’agit de Plane Crazy, un court métrage muet qui ne remporta pas le succès, alors qu’il surfait sur la vague de popularité pour l’aviation, déclenchée par l’exploit de Charles Lindbergh(mai 1927).

Un deuxième film, Galoping Gaucho, ne passa même pas en salle. Mais Walt Disney ne se découragea pas. Au contraire, il se montrait fasciné par une nouveauté parue sur les écrans, le 6 octobre 1927 : The Jazz Singer, le premier film parlant.

Dès lors, plus rien d’autre n’occupait son esprit : être le premier à présenter un dessin animé sonore. Il s’endetta pour arriver à ses fins. Et c’est ainsi que, le dimanche 18 novembre 1928, les spectateurs du Colony Theatre, à New York, découvrirent les bruits, la musique et le sifflotement de Mickey dans Steamboat Willie. Tout le monde a oublié le titre du grand film que précédait le dessin animé. Mickey tenait la vedette !

Ce fut le début d’un empire. Mickey partit à la conquête du monde. Grâce à lui, naquirent les grands dessins animés Disney, en commençant par Blanche-Neige et les 7 Nains (1937), les parcs d’attraction (le premier, à Anaheim, en Californie), les séries télévisées, dont Davy Crockett (1954) et Zorro (1957), sans compter les bandes dessinées (plus d’un million de pages !), les poupées et les peluches, les albums et les jeux vidéo.

Pour la petite histoire, Mickey naquit par accident. Les studios Disney produisait une série très populaire, Oswald, le Lapin chanceux. Mais ils n’en étaient pas propriétaire. Walt Disney l’apprit à ses dépens, en mars 1928, lorsque les distributeurs, Charles Mintz et Margaret Winkler, convainquirent les animateurs de la série de quitter Disney.

« N’oubliez jamais que tout cela est arrivé grâce à une souris« 

Pendant le trajet de retour à Hollywood (le distributeur était basé à New York), Disney imagina une souris pour remplacer le lapin. Il l’appela d’abord Mortimer, en souvenir des années de vache maigre au Kansas, lorsqu’une souris bien vivante grignotait les miettes de sandwich et… le papier à dessin. Lillian Disney, l’épouse de Walt, n’aimait pas le nom de Mortimer et proposa Mickey.

De retour au studio (le voyage en train New-York-Los Angeles durait trois jours en ces temps-là !), Disney mit au point le personnage de Mickey, avec l’aide d’Ub Iwerks, un animateur de génie, capable de produire 700 dessins par jour.

Le reste est de l’histoire. Jusqu’à son décès, le 15 décembre 1955 (il était né le 5 décembre 1901), Walt Disney ne cessa de répéter : « J’aimerais que vous n’oubliiez jamais que tout cela a commencé grâce à une souris« .

« Je dois m’en aller, Mickey. Ce sera à toi de garder la magie vivante après mon départ« . Mission accomplie.

D.K.

 

 

 

Commentaires