Print Friendly, PDF & Email

La Belgique moins attractive pour les investisseurs que la Géorgie, la Roumanie, la Macédoine du Nord, l’Ile Maurice, le Kazakhstan, le Rwanda et 45 autres. On a peine à y croire. Et pourtant…

Tous les ans, la Banque mondiale publie un classement de 190 pays, selon leur attractivité pour les investisseurs, appelé Doing Business.

Ce classement est établi selon 5 critères : Facilité de faire des affaires, Création d’entreprise, Obtention d’un permis de construire, Raccordement à l’électricité, Transfert de propriété.

Stupeur : en 2018, la Belgique se retrouve à la 52ème place ! Nous nous trouvions encore à la 18ème place, en 2006. Triste dégringolade…

Le plus grave, c’est que nos voisins se portent nettement mieux : Allemagne (20ème), France (31ème), Pays-Bas (32ème) – seul le Luxembourg fait moins bien : 63ème. signalons en passant que tous les pays « fascistes », selon la bien-pensance, font mieux que la patrie de Charles Michel et ses migrants : Autriche (22ème), Pologne (27ème), Tchéquie (30ème), Slovaquie (39ème), Hongrie (48ème). Même l’Arménie fait mieux : 47ème.

Voir le classement complet sur http://francais.doingbusiness.org/rankings

ET POURTANT, NOUS AVONS 4 MINISTRES DE L’ECONOMIE (KRIS PEETERS, PIERRE-YVES JEHOLET, PHILIPPE MUYTERS, DIDIER GOSUIN) ET 7 RESPONSABLES DU COMMERCE EXTERIEUR…

Explications de Kris Peeters, ministre fédéral (CD&V) de l’Emploi, de l’Economie et des Consommateurs : « La situation s’améliore (!). Nous avons réduit les impôts sur le travail (2018 – ndlr), nous travaillons à la simplification administrative (depuis 2017 – ndlr). Tout est la faite du coût élevé de l’électricité, la longueur des procédures de raccordement,aux obstacles à l’obtention de crédits à une procédure longue et onéreuse pour enregistrer la propriété. »

Douce ; http://www.presscenter.org/fr/source/service-de-presse-de-kris-peeters-vice-premier-ministre-et-ministre-de-lemploi-de-leconomie-e

Soit. Demain, tout ira mieux. Et le classement 2019 de Doing Business sortira quand Kris Peeters ne sera plus ministre.

En dépit d’une presse très bienveillante (puisque subsidiée), le gouvernement Michel accumule les contre-performances. Le citoyen s’en rend compte dans son portefeuille et malheureusement, nos dirigeants ne font pas leur travail. Se retrouver à la 52ème place du Doing Business de la Banque mondiale est tout simplement catastrophique et honteux.

Commentaires