Print Friendly, PDF & Email

L’homme aux mille mandats et autant de scandales, Philippe Close (PS), bourgmestre non-élu de Bruxelles, a bien choisi son camp : celui des islamistes contre les citoyens honnêtes de Bruxelles. Ce dimanche 9 septembre s’est tenue une réunion secrète au cours de laquelle il s’est engagé, en compagnie d’un de ses échevins, Mohamed Ouriaghli, à construire une méga-mosquée à Haren ! Voici les preuves en photos.

Les habitants de Haren sont bien mal servis. La mafia socialiste veut leur imposer une méga prison dans un espace vert, cher à leur coeur et véritable réservoir écologique. Mais maintenant, il s’agit de la construction d’une méga mosquée de 1.200 places – Haren compte 5.000 habitants. Les plans sont déjà prêts (notre photo). De l’argent public sera mobilisé, sans que le citoyen bruxellois ne soit mis au courant des manigances actuelles.Ce sera pour après les élections ?

Le 221, rue de Verdun n’est pas une adresse anodine : c’est le domicile privé  de Hassan Bouit, directeur de la mosquée Ettaouba, à Evere. Un personnage louche, très proche du PS: en 2.000, il avait figuré sur la liste PS à Evere. On ne sait toujours pas pourquoi un inconnu lui a tiré dessus, huit ans plus tard. Voir la DH.

En 2013, la mosquée Ettaouba était considérée comme un centre islamique radical et avait été menacé de fermer ses portes. Mais le PS local, dirigé par Rudi Vervoort, veillait au grain et avait arrangé les choses avec son « ami » Hassan Bouit.

On voit ainsi avec qui fricote le bourgmestre Philippe Close, contre l’intérêt des Bruxellois : cela fait des années que Haren (dépendant de la ville) réclame une école, dont il n’existe même pas les plans, tant le PS n’en veut pas.

Il s’agit réellement d’un mauvais coup électoralo-mafieux. La réunion s’est tenue en toute discrétion, alors que des plans de la mosquée ont été présentés à l’assemblée.

Et comme s’il ne devait rester aucun doute sur le côté scandaleux de la magouille, Philippe Close s’était fait accompagner de l’échevin Mohamed Ouriaghli (PS), compromis dans une série de magouilles, tel le scandale du Gial et aussi tenant d’un antisémitisme notoire, comme le prouve cette photo le montrant en train d’effectuer la « quenelle », le tristement célèbre geste antisémite lancé par l’humoriste Dieudonné.

Du reste, on se demande à quel titre Ouriaghli se trouvait à cette réunion secrète, puisqu’il est échevin du Logement, de l’Informatique (scandale Gial), de l’Egalité des Chances et de la Solidarité internationale (les voyages de luxe aux frais du contribuable).

N’oublions pas que Philippe Close est, lui aussi, empêtré dans des scandales sans nombre, qui remontent à la surface très régulièrement. Rappelons-en quelques-uns : NEO (voir ci-contre), Renobru, une asbl qui a déjà coûté 4,5 millions d’euros au contribuable bruxellois, sans la moindre justification des dépenses, le Cirque Royal, les promesses de « transparence » et de « bonne gouvernance » jamais tenues, etc, etc, etc.

Le complot en faveur de la méga-mosquée de Hafren est clair : il s’agit d’étendre l’influence de l’islam radical. Le plan de Close & Co est clair : à présent que la mosquée wahabite du Cinquantenaire doit fermer ses portes, il s’empresse d’accorder sa protection à la construction d’un nouveau centre de radicalisation musulmane.

Alors qu’il recherche les voix musulmane via de la propagande en arabe, Philippe Close indique bien son mépris pour le bien-être des Bruxellois. Nous avions déjà révélé combien il mettait leur sécurité en danger. Cette fois, la preuve en est qu’il les trahit de la manière la plus abjecte.

D.K.

 

 

 

 

Commentaires