Print Friendly, PDF & Email

Cette pensée est dédiée tout spécialement aux médias francophones belges, campés très loin du respect de la liberté de parole.

Nous aurons aussi une pensée pour les organisations gauchofascistes, tels Les Territoires de la Mémoire, le MRAX, la Ligue des Droits de l’homme, Unia, le CNCD11.11.11 et l’ineffable Résistances, dont l’animateur, repris de justice (voir plus bas), préconisait (dans Le Soir et Même pas peur) la « mise hors d’état de nuire » de tout ce qui, à ses yeux, est d’extrême droite, c’est-à-dire hors des normes et dogmes des gauchofascistes.

La liberté d’expression a encore de nombreux combats à mener ! 

 

 

Extrait de Wikipedia : « À la suite de la plainte de Georges-Pierre Tonnelier, alors secrétaire-national du Front national (Belgique) et dirigeant de ce parti d’extrême droite depuis les années 1990 qui fut condamné pour racisme en 2006 avec le docteur Daniel Féret, président-fondateur du FN en Belgique14, et a été réhabilité en date du 3 septembre 2015 par la Cour d’appel de Bruxelles, Manuel Abramowicz, avec Julien Maquestiau, le porte-parole de RésistanceS.be, a été renvoyé devant le tribunal correctionnel de Bruxelles par une ordonnance de la chambre du conseil du tribunal de première instance de juin 2012 pour cinq motifs d’inculpation, dont « port public de faux nom, faux et usage de faux informatique, ainsi que violation du respect de la vie privée et harcèlement »15,16. Cette ordonnance a été confirmée par un arrêt de la chambre des mises en accusation de la cour d’appel de Bruxelles au mois de mars 201317,18 malgré l’appel des inculpés19 et le fait que le parquet de Bruxelles ait à deux reprises demandé le non lieu car il estimait « que ni Manuel Abramowicz ni Julien Maquestiau n’avaient commis d’infractions en prenant un profil imaginaire sur Facebook pour y mener une enquête journalistique d’investigation sur l’utilisation par l’extrême droite des réseaux sociaux numériques » 20. Les prévenus se sont pourvus en cassation contre cette décision21 mais la Cour de cassation a rejeté celui-ci.  

Commentaires